25/09/2007

Enquête de la FRC: une seule pharmacie romande sur 20 à son affaire

La Fédération romande des consommateurs (FRC) dresse un tableau alarmant des pharmacies en Suisse romande. Sur vingt officines testées, une seule a été capable, d'entrée de jeu, de mettre en garde contre l'interaction entre deux médicaments.

Dix autres l'ont fait mais seulement au moment où le client a demandé s'il y avait un risque à prendre simultanément un antibiotique, délivré sous ordonnance, et un comprimé contre les brûlures d'estomac, note Jean-A. Luque, rédacteur en chef de FRC Magazine. "La moitié des officines sous revue n'a donc pas conseillé correctement le client".

Un simple coup d'oeil sur la notice d'utilisation permet de voir que l'effet de l'antibiotioque est annulé en cas d'ingestion d'un Rennie moins de deux heures après, explique M. Luque. "Nous voulons bien payer des taxes pharmacie, mais nous attendons en échange un service de qualité", réclame-t-il.

 

Aïe ! Aïe ! Aïe ! Ca tombe vraiment mal…

Cette année Couchepin s’occupe du prix des médicaments, l’an prochain (si il est réélu)  ce sera les génériques. Ca repousse de 2 ans au moins le problème.

Et quand on sait que cette année  qu’il s’occupe du prix des médicaments introduits entre 1993 et 2002…

 

 

 

18:49 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.