01/10/2007

Fiscalité: le National veut réduire l'imposition des entreprises

A vingt jours des élections fédérales, la majorité de droite du Conseil national a offert à l'économie un cadeau pesant 3,7 milliards. Par 98 voix contre 80, les députés ont soutenu une motion de l'UDC exigeant une baisse des impôts sur les bénéfices des entreprises.

Réclamée par l'UDC, la "session extraordinaire" sur la fiscalité a pris la forme d'un débat de plus de quatre heures animé par une quarantaine d'orateurs et ponctué par une cinquantaine de motions et autres postulats tous azimuts. La discussion a confirmé l'incompatibilité des avis en la matière: la droite a exigé comme de coutume une baisse des impôts, alors que la gauche réitérait ses appels en faveur de plus d'équité fiscale.

L'UDC n'a pas réussi à faire passer sa principale exigence, soit une baisse de la TVA de 1% dès 2010. Cette proposition, rejetée par 125 voix contre 54, n'aurait que peu d'effets pour les consommateurs, mais priverait l'Etat de plus de 3 milliards de francs de recettes, a averti le conseiller fédéral Hans-Rudolf Merz.

Avec l'appui des radicaux et de quelques PDC, les démocrates du centre ont en revanche obtenu une victoire d'étape. Leur motion demandant une diminution de l'imposition des bénéfices des entreprises de 8,5 à 5% a été adoptée par 98 voix contre 80.

 

Puisque les Etats ont refusés de ne pas taxer les plus pauvres, le National fait profiter les entreprises d’une baisse d’impôts…Une mauvaise nouvelle pour les pauvres compensée par une bonne nouvelle pour les entreprises….

 

 

 

18:45 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.