05/10/2007

Les candidats PDC sous pression...

A Fribourg: Le patron du TCS Edgar Schorderet va rembourser une partie de son salaire des deux dernières années. Après un intérim de 17 mois à la présidence centrale de l'organisation jusqu'en décembre 2005, sa rémunération, qui avait été adaptée, était restée la même.

"J'ai assuré quelque temps les deux fonctions, mon salaire a été adapté à la hausse, je n'ai pas touché deux salaires. Je me suis entièrement consacré au TCS", a dit M. Schorderet, en revenant sur des informations du quotidien "Le Matin". "Je ne me donne pas moi-même mon salaire. Il n'y a eu ni faute ni tromperie", s'est défendu le candidat PDC fribourgeois au Conseil national.

M. Schorderet s'étonne "fortement" que ces informations sortent au moment où les citoyens reçoivent leur matériel de vote. A la question de savoir si c'est un coup, il répond: "Bien sûr que c'est un coup".
 
A Genève, on apprend que le candidat Jobin, contrairement à ce qu'il a dit, a bien fait profiter ses proches des largesses de l'aéroport lors de son "pot" de départ...
 
A l'inverse de Monsieur Schorderet, Monsieur Jobin n'a pas (encore) proposé de rembourser les frais engagés lors de son départ.....
 

Quel parti politique pourrait bien tirer profit de ces informations ???????

 

14:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.