25/10/2007

Nicolas Deiss démissionne suite à la polémique des squats genevois

Le préfet de la Sarine Nicolas Deiss démissionne au 31 août 2008. Il invoque la polémique autour des squats genevois, ainsi qu'un manque de soutien et de confiance de la part du Conseil d'Etat. Le conseiller d'Etat Pascal Corminboeuf ne comprend pas cette décision.

"Nous n'avons pas eu de divergences sur d'autres sujets que le squat Rhino", a dit M. Corminboeuf. "Je tiens à le souligner", insiste le conseiller d'Etat. "Les choses se sont accumulées et lorsque vous voyez qu'avec un nouveau gouvernement rien ne change, alors il faut tirer les conséquences", a dit Nicolas Deiss.

M. Deiss n'a pas de problèmes avec les membres du gouvernement pris individuellement ou avec son parti, le PDC. La polémique autour des squats genevois serait la pointe de l'iceberg de tensions.

Nicolas Deiss avait fait quelques déclarations fracassantes dans la presse lémanique, soulignant notamment le fait qu'à Fribourg, "il n'y a pas de squat", et qu'à Genève, "on a un peu la mentalité française", et qu'"on n'aime pas l'ordre établi". Nicolas Deiss est le frère de l'ancien conseiller fédéral Joseph Deiss.

 

 

Surtout du fait des fribourgeois venus s’installer au bout du lac……..

 

20:19 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.