29/10/2007

Assemblée de l'USS: continuer de développer l'Etat social

Une semaine après les élections, les délégués de l'USS ont approuvé à l'unanimité une "feuille de route" pour le parlement, prévoyant notamment la retraite flexible à 62 ans. Son président a appelé les syndicats à tendre le rapport de force pour se faire entendre.

Face à un parlement à la fibre peu sociale, il s'agit maintenant pour les syndicats de développer leur capacité à se mobiliser et à faire la grève pour sauver l'Etat social, a dit le socialiste st-gallois Paul Rechsteiner. Le conseiller national réélu a par ailleurs regretté l'absence, durant la campagne, de débat sur des thèmes sociaux.

Dans une résolution adoptée à l'unanimité, les délégués ont fait part de leurs "exigences" au nouveau parlement. Cette "feuille de route", selon les termes de Christian Levrat (PS/FR), va aussi dans le sens des intérêts du monde écomomique, dans la mesure où elle garantit un climat social stable, a affirmé Rolf Zimmermann, premier secrétaire de l'Union syndicale suisse.

La centrale syndicale en a profité pour faire un état des lieux des assurances sociales. A commencer par la 11e révision de l'AVS, remise sur le métier après l'échec devant le peuple en 2004: "indigeste", celle-ci va dans la mauvaise direction et signifie un démantèlement des prestations, selon la secrétaire dirigeante Colette Nova.

L'USS veut aussi combattre l'assainissement prévu de l'AI sur le dos du fonds AVS. Pour ce qui est du deuxième pilier, elle rejette une réduction à ses yeux inutile du taux de conversion. Le Conseil des Etats a refusé une telle réduction des avoirs de la prévoyance professionnelle en juin, rappelle-t-elle.

Et la centrale syndicale de remettre sur la table son initiative pour une retraite flexible dès 62 ans: grâce à elle, le nouveau parlement devra se pencher sur le thème, s'est réjoui l'économiste de l'USS Daniel Lampart. L'USS estime que son projet est financièrement viable.

 

 

En dehors du procès d’intention, l’USS est dans son rôle…

Rien de neuf..

 

20:41 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.