31/10/2007

Genève: British American Tobacco a été victime d'une escroquerie

Le cigarettier British American Tobacco (BAT) a été victime d'une escroquerie à Genève. L'entreprise a livré plus de 1700 cartons de cigarettes à de faux grossistes qui n'ont jamais payé la marchandise. Cinq personnes ont été inculpées.

Une partie des cigarettes a été retrouvée. Les cartons étaient entreposés dans des containers maritimes dans le quartier du Lignon (GE), au Grand-Lancy (GE) ainsi que dans le canton de Vaud, a fait savoir le juge d'instruction genevois Vincent Fournier, confirmant une information révélée par la "Tribune de Genève".

BAT a porté plainte auprès de la justice genevoise à la fin du mois d'août. Cinq personnes ont rapidement été arrêtées. Certaines ont été inculpées d'escroquerie, subsidiairement d'appropriation illégitime. D'autres sont poursuivies pour recel ou pour leur complicité dans l'affaire.

Le principal suspect est un Palestinien de 39 ans. Il est toujours détenu à la prison de Champ-Dollon, a relevé M. Fournier. Les autres prévenus ont tous été relâchés. Il s'agit d'un Suisse, d'un Sud-Américain, d'un Français et d'un Sri Lankais établi en Suisse alémanique.

Selon la "Tribune de Genève", environ 15 millions de cigarettes, représentant une valeur de 4,6 millions de francs, ont été détournées par les faux grossistes. A ce jour, des centaines de cartons de cigarettes ont disparu. Le juge Vincent Fournier craint que cette marchandise ait déjà été revendue.

 

 

Visiblement, il est facile aux contrebandiers de se fournir en cigarettes…

 

19:36 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (1)

Steinhausen ZG: il conduit 3 mois un camion sans permis

Steinhausen - La police zougoise a arrêté à Steinhausen (ZG) un chauffeur de camion qui circulait depuis trois mois sans permis. Il a été pris dans un contrôle de routine, a indiqué la police.

Le chauffeur a expliqué qu'il avait oublié son permis. Un contrôle a toutefois permis de constater que ce chauffeur professionnel s'était fait retirer son permis trois mois plus tôt.

 

 

La police genevoise devrait apprendre : Avec des contrôles, on arrive à arrêter des chauffards AVANT les accidents…….……

 

19:30 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

Cassis de Dijon: l'introduction se concrétise

L'introduction du principe du Cassis de Dijon, qui vise à réduire les prix en Suisse, se concrétise. Le Conseil fédéral a limité à 18 le nombre d'exceptions à la levée des entraves techniques au commerce. Son message au Parlement suivra en 2008.

Au départ, les offices fédéraux avaient annoncé 128 exceptions au principe, dont l'introduction doit permettre de vendre directement en Suisse des produits commercialisés dans l'Union européenne (UE). La plupart des exceptions concernent la protection de l'environnement, les denrées alimentaires et la garde respectueuse des animaux. Elles touchent des secteurs où les prescriptions helvétiques sont plus strictes que celles de l'UE.

Il y a par exemple l'obligation d'indiquer la teneur en alcool pour les boissons alcoolisées sucrées et l'interdiction d'utiliser du plomb dans les peintures et les vernis. Les paquets de cigarettes et autres produits à base de tabac devront mentionner la raison sociale du fabricant ou de l'importateur, ainsi que le prix de vente en francs.

Le gouvernement n'a pas non plus voulu renoncer aux prescriptions techniques concernant la sécurité des chemins de fer. L'interdiction d'utiliser des phosphates dans les lessives demeure de mise. Mais l'obligation d'étiquetage dans les deux langues sera allégée, en vue de faciliter l'importation d'Allemagne de produits sans phosphates.

Les produits issus d'élevages de poules en batterie devront continuer à être expressément déclarés. Pour toutes les denrées alimentaires, le pays de production devra être signalé, de même que les mélanges involontaires avec des substances allergènes.

Le maintien de ces restrictions n'est toutefois que provisoire selon le projet du gouvernement, ce qui fait bondir les organisations de consommateurs. Si elles soutiennent l'abolition des barrières commerciales, elles refusent par contre qu'à terme la mention d'origine pour les viandes, fruits et légumes disparaisse.

Les milieux économiques et politiques, à l'exception de l'UDC, saluent la volonté du Conseil fédéral de limiter le nombre d'exceptions. Mais tous notent qu'il aurait pu aller beaucoup plus vite.

 

 

Bravo, le consommateur va peut-être payer moins cher, pour autant qu’il n’y ait plus d’importateur exclusif, par contre le travailleur va chercher du boulot. Chaque entreprise qui a du investir pour répondre à des caractéristiques techniques plus strictes que celles imposées en Europe, va forcément perdre de la compétitivité. Il en résultera du chômage supplémentaire.

Grande idée du PDC………

 

19:25 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

30/10/2007

Tessin: la quantité de châtaignes récoltées a baissé de 20%

La récolte des châtaignes au Tessin a été sensiblement moins bonne cette année qu'en 2006, avec 20% de production en moins. Les fruits sont également de petite taille. L'été chaud et humide est tenu pour responsable.

Les quelque 50 tonnes récoltées restent toutefois un résultat honorable par rapport aux 20 tonnes recensées il y a cinq ans. La plupart des châtaignes ramassées en 2007 seront séchées et transformées en farine, a indiqué le coordinateur de la récolte, confirmant une information publiée dans plusieurs médias tessinois. Seules 13 tonnes seront vendues en tant que produit frais.

En raison de sa forte valeur nutritive, la châtaigne est, depuis des siècles, considérée dans le sud du Tessin comme un coupe-faim. Les bosquets de châtaigniers resprésentent une surface de 20'000 hectares dans le canton.

 

 

Et voilà ! On laisse venir n’importe quel été en Suisse, sans aucun contrôle, et l’on s’étonne que la récolte de châtaignes soit en forte baisse !!!!!

 

21:02 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

Personnel de la Confédération: une hausse salariale est exigée

L'Association du personnel de la Confédération (APC) revendique une hausse du salaire réel de 3% répartie sur 2008 et 2009 et le maintien dans la loi de la protection contre les licenciements. Réunie en assemblée, elle a rappelé ces deux revendications.

"Aucune augmentation réelle du salaire n'a été octroyée aux collaborateurs de la Confédération depuis 1991", écrit l'APC dans un communiqué. Elle demande aussi la compensation complète du renchérissement, pour les actifs comme pour les rentiers.

Les délégués de l'APC ont une nouvelle fois exprimé leur opposition à la révision de la loi sur le personnel, qui devrait être mise en consultation cet hiver et entrer en vigueur vers 2010. Ils s'opposent en particulier à un alignement sur le code des obligations des délais de résiliation.

 

Que l’on appelle C. Blocher et qu’il mette de l’ordre!! 

20:59 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

Genève: les ex-squatteurs de Rhino subissent un nouveau désaveu

Les ex-occupants du squat Rhino à Genève subissent encore un désaveu devant la justice. La Commission cantonale de recours en matière de constructions rejette leur recours contre la décision du conseiller d'Etat Mark Muller, qui avait abouti à leur expulsion.

Dans une décision datée du 15 octobre, la commission déclare le recours irrecevable au motif que les anciens squatters, en tant qu'occupants illicites, n'ont pas la qualité pour agir. Le recours visait l'ordre donné par Mark Muller au propriétaire des immeubles de faire débuter les travaux en vertu de la loi sur les démolitions, transformations et rénovations (LDTR).

Les squatters remettaient aussi en cause la décision du conseiller d'Etat de demander l'assistance des forces de l'ordre pour procéder à l'évacuation, qui a eu lieu le 23 juillet. Ils sont également déboutés sur ce point.

Malgré ce nouveau revers, les anciens du Rhino ne comptent pas renoncer à leurs démarches devant la justice. "Nous allons faire recours auprès du Tribunal administratif", a annoncé leur avocat.
 

Il serait peut-être temps que ces gens cessent de faire perdre du temps à la justice et de l’argent au contribuable !!!!

20:36 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (3)

Condamnations pénales en hausse l'an dernier: record de 2004 battu

Le nombre d'adultes condamnés au niveau pénal a augmenté de plus de 3% en Suisse l'an dernier. Avec 97'911 condamnations en 2006, le record précédent établi en 2004 a été battu de justesse, indique l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Selon les données de l'OFS, 54% des crimes jugés en 2006 concernent des infractions au code de la route. Ces délits sont en hausse de 8% et de 3800 cas par rapport à l'année précédente. Les condamnations pour actes délictueux liés aux stupéfiants ont eux aussi pris l'ascenceur. Leur nombre a progressé de 6% par rapport à 2005, passant à 11'806 cas. Les sanctions infligées pour violation du code pénal et de la loi sur le séjour et l'établissement des étrangers se sont, elles, maintenues à un niveau stable.

Parmi les personnes punies, 86% étaient des hommes, dont un quart avaient moins de 25 ans. Par ailleurs, 49% des auteurs de délits étaient d'origine étrangère. Seuls 15% des condamnés ont reçu une peine ferme, 46% ont été condamnés à une peine de prison avec sursis et 38% ont dû payer une amende.

 

 

La bonne nouvelle, c’est que comme on n’aura bientôt plus de pétrole, le nombre de délinquants va « mécaniquement » baisser………

 

20:30 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

29/10/2007

Malgré elle, la Poste invente le timbre recyclable

Sans le faire exprès, la Poste a inventé le timbre lavable. Des malins ont eu l'idée d'effacer la marque d'affranchissement et de réutiliser les deux estampilles éditées pour les 100 ans du Musée de la communication, imprimées sur un support plastique.

Même s'il s'agit de tout petits montants, le fait de laver le timbre et de le réutiliser constitue une fraude, rappelle le porte-parole de la Poste. Il a confirmé une information du "Blick". Inutile de se ruer pour acheter les vignettes incriminées, elles sont épuisées, selon lui.

Les mésaventures de la Poste ne s'arrêtent pas là. Les lettres affranchies à l'aide de ces timbres restent en effet coincées dans la machine de tri. Il faut donc les trier à la main. La Poste prévoit des dépenses supplémentaires lorsqu'elle édite des vignettes spéciales, précise son porte-parole.

Uniques à plus d'un titre, ces timbres constituent une première de par la technique utilisée. Ce procédé, dit lenticulaire, permet d'intégrer sur un mince film plastique plusieurs images, qui changent selon l'angle d'observation. Les personnes représentées sur les timbres donnent alors l'impression de s'animer.

 

 

Déjà que ce n’est pas évident d’avoir une poste rentable, si en plus elle se saborde !!!!!!!!!!…..Que Ulrich Gygi rende son bonus !!!!!!!!!!!!

 

20:47 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (0)

Vaduz: réunion entre les présidents suisse, allemand et autrichien

Les chefs d'Etat de Suisse, d'Allemagne, d'Autriche et du Liechtenstein se sont rencontrés à Vaduz pour des discussions informelles. Dans ce cadre, la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey est revenue sur les élections fédérales du 21 octobre.

Cette rencontre informelle des "chefs d'Etat de langue allemande" a lieu chaque année depuis 2004. La présidente de la Confédération, les présidents allemand Horst Köhler et autrichien Heinz Fischer, ainsi que le prince héritier du Liechtenstein Alois ont discuté des thèmes actuels de politique intérieure, des sujets qui occupent l'UE et de questions de politique internationale.

 

 

Le masque est tombé, Micheline Calmy Rey n’est plus Genevoise, même plus romande !!!!!!!!!  Elle est passée de l’autre côté du rideau de patates à la poêle…………..

 

20:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Assemblée de l'USS: continuer de développer l'Etat social

Une semaine après les élections, les délégués de l'USS ont approuvé à l'unanimité une "feuille de route" pour le parlement, prévoyant notamment la retraite flexible à 62 ans. Son président a appelé les syndicats à tendre le rapport de force pour se faire entendre.

Face à un parlement à la fibre peu sociale, il s'agit maintenant pour les syndicats de développer leur capacité à se mobiliser et à faire la grève pour sauver l'Etat social, a dit le socialiste st-gallois Paul Rechsteiner. Le conseiller national réélu a par ailleurs regretté l'absence, durant la campagne, de débat sur des thèmes sociaux.

Dans une résolution adoptée à l'unanimité, les délégués ont fait part de leurs "exigences" au nouveau parlement. Cette "feuille de route", selon les termes de Christian Levrat (PS/FR), va aussi dans le sens des intérêts du monde écomomique, dans la mesure où elle garantit un climat social stable, a affirmé Rolf Zimmermann, premier secrétaire de l'Union syndicale suisse.

La centrale syndicale en a profité pour faire un état des lieux des assurances sociales. A commencer par la 11e révision de l'AVS, remise sur le métier après l'échec devant le peuple en 2004: "indigeste", celle-ci va dans la mauvaise direction et signifie un démantèlement des prestations, selon la secrétaire dirigeante Colette Nova.

L'USS veut aussi combattre l'assainissement prévu de l'AI sur le dos du fonds AVS. Pour ce qui est du deuxième pilier, elle rejette une réduction à ses yeux inutile du taux de conversion. Le Conseil des Etats a refusé une telle réduction des avoirs de la prévoyance professionnelle en juin, rappelle-t-elle.

Et la centrale syndicale de remettre sur la table son initiative pour une retraite flexible dès 62 ans: grâce à elle, le nouveau parlement devra se pencher sur le thème, s'est réjoui l'économiste de l'USS Daniel Lampart. L'USS estime que son projet est financièrement viable.

 

 

En dehors du procès d’intention, l’USS est dans son rôle…

Rien de neuf..

 

20:41 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)