01/11/2007

Magistrate condamnée pour un procès truqué en 1950 en Tchéquie

Fait rarissime, une magistrate communiste tchèque à la retraite âgée de 86 ans a été condamnée à Prague à huit ans de prison pour "complicité de meurtre". Elle avait soutenu l'exécution en 1950 de quatre personnes après un grand procès truqué.

"Nous savons tous qu'elle ne passera pas un seul jour en prison, en raison de son âge et de son état de santé. Mais il s'agit d'une condamnation morale", souligne le jugement prononcé 57 ans après les faits.

A l'époque procureur, Ludmila Brozova-Polednova est la dernière survivante des magistrats à l'origine de la condamnation à mort de la célèbre députée Milada Horakova, la seule femme exécutée pour des raisons politiques dans la Tchécoslovaquie communiste.

La justice a estimé que le procès de 1950 n'était pas "une erreur judiciaire mais un assassinat légal", car la magistrate savait parfaitement que le pouvoir avait décidé de la culpabilité et du châtiment des accusés avant même le "procès-spectacle".

Dans un témoignage accablant lu lors de l'audience à la mi-octobre, un ancien geôlier communiste l'avait traitée de "sadique", en affirmant qu'elle avait "demandé au bourreau d'aggraver les souffrances de Mme Horakova lors de son exécution" et "avait ri à haute voix après le constat de la mort".

 

 

Que « W » fasse attention, si la justice de la République Tchèque a su patienter aussi longtemps, espérons que celles des USA aille plus vite…………

 

18:52 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.