21/11/2007

Nouvelle pression sur les prix des médicaments génériques

Les prix des nouveaux médicaments génériques devraient baisser. Le Conseil fédéral a décidé que seules les préparations au moins 40% meilleur marché que les originales seront remboursées par l'assurance de base. Cette mesure sera valable dès janvier.  Cette opération s'inscrit dans les efforts visant à réduire les les prix des médicaments en Suisse pour se rapprocher de ceux pratiqués en Europe, a dit Pascal Couchepin devant la presse. Elle ne concerne pas les génériques déjà admis sur la liste des spécialités remboursées par les caisses maladie (au moins 30% moins chers que la préparation originale). Malgré cette réglementation, les prix des génériques en Suisse continuent d'être nettement supérieurs à ceux des pays européens comparables, a critiqué le ministre de l'intérieur. Le gouvernement veut donc porter l'écart de prix minimum à 40% afin que les génériques s'imposent sur le marché. Aujourd'hui, un générique est préféré à un autre médicaments dans 55% des cas. Le but est de faire passer ce taux à 75%. Pascal Couchepin n'a cependant pas été en mesure d'évaluer le potentiel d'économies. D'après lui, la baisse du prix des génériques devrait néanmoins comprimer à terme aussi le prix des remèdes originaux. D'autres mesures devraient suivre l'an prochain. Les prix d'un millier de médicaments, admis entre 1993 et 2002 dans la liste des spécialités remboursées, sont passés actuellement au crible. Le Département de l'intérieur espère que ce réexamen produira des économies de 100 à 150 millions de francs par an.

 

Pourquoi le chantre de la concurrence qu’est notre ministre Couchepin ne décide-t-il pas, dans cas, d’autoriser les importations parallèles ?

Pourquoi les médicaments génériques ne sont-ils pas concernés par le fameux « cassis de Dijon » si cher à Doris Leuthard ?…

 

18:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.