22/11/2007

L'Espéranto recommandé par des parlementaires pour le Prix Nobel

Des parlementaires suisses recommandent l'Espéranto pour le Prix Nobel de la paix 2008, à l'occasion des 100 ans de l'Association universelle d'Espéranto. Ils tiennent à souligner l'importance démocratique de cette langue qui n'appartient à aucune nation.

Gisèle Ory, conseillère aux Etats (PS/NE) et Francine John-Calame, conseillère nationale (Verts/NE) ont envoyé un courrier à Oslo il y a quelques jours. L'Espéranto est enseigné dans des camps de réfugiés en Afghanistan sous le nom de langue de la paix. Egalement utilisée dans des camps de jeunes Japonais et Coréens, elle permet des contacts d'égal à égal.

L'Espéranto poursuit les mêmes buts que l'Unesco: soutenir la circulation libre de l'information en général et le développement de l'éducation, des sciences et de la culture. En 1954 et 1985, l'organisation mondiale a voté deux résolutions pour attirer l'attention sur le travail de l'Association universelle d'Espéranto.

 

Bien nos parlementaires……..On a déjà passablement de peine à apprendre une seconde langue nationale et eux, comme des grands, vont se mêler de vouloir attribuer le Nobel de la paix……..

 

19:16 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Super, une langue comme ca et une communauté qui s'en occupe.

Écrit par : Kurt Fischer | 24/11/2007

Les commentaires sont fermés.