28/11/2007

Le Grand Théâtre est sauvé, Patrice Mugny est tancé

L'institution pourra boucler sa saison. Les élus acceptent de lui verser 2,5 millions.

Le Conseil municipal n'avait pas le choix. La Verte Anne Pictet l'a rappelé: refuser au Grand Théâtre cette subvention extraordinaire de 2,5 millions aurait provoqué «un désastre»: rupture de trésorerie, mise en faillite, fermeture provisoire, ainsi que «300 emplois directs et 200 indirects» menacés. -Jacques Hämmerli, de l'UDC, lui, a souligné «les effets connexes sur l'Orchestre de la Suisse romande, les écoles de danse et de musique». De si sombres perspectives ont attendri tous les partis, hormis A Gauche toute! Voilà l'Opéra sauvé, pour cette saison en tous les cas.

Les élus ont payé, oui, mais de fort mauvaise grâce. Les socialistes, d'abord, toujours fâchés avec Patrice Mugny, le magistrat Vert en charge la culture. Ils l'estiment responsable de la fuite de la Fondation Wilsdorf, qui jusqu'à présent offrait un million par an au Grand Théâtre. Et jugent qu'il ne met pas assez d'énergie à convaincre les communes de passer à la caisse. «Nous affirmons notre oui pour que vive le Grand Théâtre, plutôt qu'un oui à la politique culturelle du magistrat», lance ainsi Nicole Valiquer.

 

On dirait vraiment que Genève est une ville riche……..Dilapider l’argent du contribuable dans des opérations de ce genre !!!!

Suis bien content de ne pas payer mes impôts en ville de Genève...

23:20 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.