29/11/2007

Le camp bourgeois plaide pour l'allègement des dividendes

La charge fiscale pesant sur les PME et le capital-risque doit être allégée afin de soutenir l'économie et l'emploi. Fort de cette conviction, un comité bourgeois a lancé à Berne sa campagne en faveur du "oui" lors de la votation fédérale du 24 février. La réforme de l'imposition des entreprises soumise au peuple vise à réduire les impôts sur les dividendes pour les investisseurs qui détiennent une participation d'au moins 10%. Ceux-ci ne seraient plus taxés intégralement, mais à hauteur de 50% pour la fortune commerciale et de 60% pour la fortune privée.  La droite en est convaincue: la double imposition doit être supprimée, les bénéfices étant déjà entièrement taxés une première fois au niveau de la société. Cette réforme permet donc d'éliminer des obstacles fiscaux et des injustices, a fait valoir le comité interpartis réunissant des représentants du PDC, du PRD, de l'UDC, des libéraux et des Verts libéraux.
Le titres est malheureux...Il doit s'agir de l'imposition des dividendes....
Ce n'est pas l'impôt sur les dividendes qu'il faut alléger, mais celui sur les bénéfices des entreprises réinvestis!!!! C'est comme cela que l'économie en profitera!!! Ce n'est pas en allant  se placer sur les carnets d'épargne des actionnaires!!!!!!!

20:39 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.