05/12/2007

Dépénalisation de la consommation de chanvre: débat polarisé

Le Conseil national n'a pas réussi à clore son examen de l'initiative populaire qui demande la dépénalisation du chanvre. Il le reprendra la semaine prochaine. En trois heures de débats, les positions sont restées figées.

Pour les socialistes et les Verts qui soutiennent ce texte, il est temps de mettre fin à une situation hypocrite. Quelque 500'000 Suisses fument des joints et sont traités comme des criminels. Il est temps de contrôler le marché et de prendre des mesures de protection pour la jeunesse, a expliqué le camp rose-vert, soutenu par quelques radicaux.

Le texte demande que la Confédération édicte des prescriptions concernant la culture, la production, l'importation, l'exportation et le commerce des substances psychoactives du chanvre et qu'elle prenne des mesures pour la protection de la jeunesse.

Pour la droite en revanche, une dépénalisation de la consommation du cannabis signifie sa banalisation. Or les risques sur la santé, notamment psychiques, sont connus, surtout si on commence très jeune à fumer.

Dire oui à l'initiative donnerait un signal de banalisation de la "fumette" auprès des jeunes. Or celle-ci peut s'avérer dangereuse pour leur santé, a fait valoir Thérèse Meyer (PDC/FR) au nom de la commission.

 

Une fois de plus la gauche a une guerre de retard. Quand on fait tout pour empêcher les gens de fumer le tabac, les verts et la gauche veulent dépénaliser le cannabis…….

 

18:34 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.