09/12/2007

Conseil fédéral: Christophe Darbellay évoque son propre nom

Le président du PDC a évoqué à demi-mot son propre nom pour l'élection au Conseil fédéral. Christophe Darbellay dit n'être pas candidat mais n'avoir encore jamais refusé une élection. Il estime aussi que les chances d'Urs Schwaller seraient "excellentes". Au cas où personne n'obtient de majorité absolue mercredi lors d'un premier tour et que M. Darbellay recueille des voix, il ne se retirerait pas, déclare-t-il dans un entretien publié par la "SonntagsZeitung". Il évoque une "preuve de confiance du Parlement quand on reçoit des voix". Le Valaisan ne remet pas en cause le droit de l'UDC d'avoir deux sièges au Conseil fédéral. "Mais l'UDC doit respecter des règles minimales comme les autres partis gouvernementaux", estime-t-il.
M. Darbellay avait déclaré dans un entretien publié samedi par "Le Temps" que le PDC n'aurait qu'une seule candidature avec la ministre de l'économie sortante Doris Leuthard. "Sauf surprise de dernière minute", avait-il ajouté. Il se disait aussi convaincu que le chef du groupe PDC aux Chambres fédérales, Urs Schwaller, aurait "d'excellentes chances" s'il souhaitait se porter candidat. Le conseiller aux Etats fribourgeois exclut ce scénario dans une interview publiée par "Le Matin Dimanche": "Il n'est pas question et il ne sera probablement pas question de lancer un autre PDC dans la course". Le dernier mot appartient toutefois au groupe parlementaire PDC, élargi aux Verts libéraux et aux Evangéliques (PEV), qui doit décider seulement mardi officiellement sa tactique dans un vote à bulletins secrets. Urs Schwaller a été chargé d'auditionner les conseillers fédéraux. Le candidat vert Luc Recordon ne sera pas entendu.

 

A force d’attendre que quelqu’un le fasse, il a perdu patience………

 

20:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.