12/12/2007

CF: Maurer croit que Widmer-Schlumpf refusera son élection

Le résultat de l'élection qui a vu Christoph Blocher évincé par Eveline Widmer-Schlumpf est clair, a analysé, laconique, Ueli Maurer. Le président de l'UDC assure que l'élue n'acceptera pas son élection.
M. Maurer a rappelé que l'UDC passera dans l'opposition si leur leader n'est plus au Conseil fédéral. Il a également dit sur les ondes de la radio alémanique que "le conseiller fédéral Samuel Schmid est dès maintenant un conseiller fédéral sans groupe".
Selon l'UDC Oskar Freysinger, si Mme Widmer-Schlumpf accepte son élection, elle ne représentera par l'UDC au Conseil fédéral. Si elle y renonce, ce sera Urs Schwaller ou un autre PDC qui entrera au gouvernement. "De toute façon, nous n'avons aucune chance de renverser la vapeur", a-t-il concédé au micro de la Radio Suisse romande.
Le président du PS Hans-Jürg Fehr ne craint pas un passage de l'UDC dans l'opposition. Quand un parti a deux conseillers fédéraux, il n'est pas dans l'opposition, a déclaré le conseiller national schaffhousois.
Si Eveline Widmer-Schlumpf refuse son élection et que l'UDC ne présente pas d'alternative à Christoph Blocher, "et bien tant pis, nous élirons le PDC Urs Schwaller", a lancé pour sa part le socialiste Christian Levrat. Mais il espère un "oui" de Mme Widmer-Schlumpf.

 

Je pense qu’il est trop tôt pour Ueli Maurer de dire si Madame Widmer Schlumpf acceptera ou pas son élection, mais on peut d’ores et déjà dire que si elle l’accepte, elle n’aura pas le soutien de son parti puisque aucun UDC n’a voté pour elle. Ce n’est pas le cas de Samuel Schmid.

De même, Le socialiste Fehr ne peut pas prétendre que l’UDC a deux élus et que la concordance mathématique est respectée puisque aucun UDC ne se sent engagé par l’élection de Madame Widmer Schlumpf qui n’était pas candidate.

 

15:13 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.