12/12/2007

Rôle clé du PDC

Lors de la présentation des recommandations de vote officielles, les socialistes et la majorité du groupe formé par les démocrates-chrétiens (PDC, centre droit), les Verts libéraux et le parti évangélique (PEV) avaient annoncé qu'ils ne voteraient pas pour le ministre démocrate du centre (UDC, droite nationaliste) Christoph Blocher.

«Nous n'avons pas de compréhension pour ceux qui brandissent la menace de l'opposition en cas de non-réelection d'un candidat», a notamment déclaré le chef du groupe PDC Urs Schwaller.

A l'issue de l'élection, le président du PDC Christophe Darbellay s'est dit persuadé que «le Parlement suisse a écrit aujourd'hui l'Histoire. Il a dit oui à un gouvernement plus serein», a déclaré le Valaisan à la télévision suisse romande. 

Le président du PDC a par ailleurs affirmé avoir «de solides garanties que l'UDC grisonne Eveline Widmer-Schlumpf accepterait son élection. Mais son voyage vers Berne sera long et elle devra faire face à des pressions horribles. Si elle résiste, ce sera une excellente conseillère fédérale.»

 

Les PDC et les Radicaux Libéraux ont créé un précédent qu’ils pourraient regretter bientôt…….

 

12:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.