18/12/2007

Naturalisations par les urnes suite

Kermitte a eu la bonne idée de dire que certains citoyens, les "ordinaires", n'ont pas les compétences pour juger de la bonne ou mauvaise raison d'une naturalisation.

Cest Kermitte en affirmant que les citoyens ne voteraient qu'à la tête du "client" qui fait un délit de "sale gueule". 

Dans une démocratie, il n'y a pas des bons et des mauvais citoyens, il n'y a pas des citoyens ordinaires et des citoyens éclairés. Il n'y a que des citoyens, égaux en droits politiques.

Pourquoi ces citoyens seraient suffisamment compétents pour élire des parlementaires, mais pas pour voter sur certains sujets. Quels sont les citoyens qui devraient choisir les sujets sur lesquels le peuple peut voter?

 

Dji pense que je n'admet pas la position du Conseil National. C'est vrai que j'ai une position contraire, mais je respecte la décision du National comme je respecte celle du Conseil Etats.

De toute façon, le peuple décidera puisque ce sujet passera devant le peuple. Et là, tout le monde respectera la décision du souverain. Moi le premier.  

19:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.