18/12/2007

UDC: pas de scission en vue dans le groupe parlementaire

Le groupe parlementaire UDC n'a pas l'intention de se scinder. Par 60 voix contre 3, sans abstentions, les élus nationaux du parti ont réitéré leur décision d'entrer dans l'opposition, a annoncé le chef du groupe Caspar Baader (BL).

Après la non-réélection de Christoph Blocher, le groupe ne s'estime donc plus représenté au gouvernement. L'opposition ne signifie pas "obstruction totale", a précisé le Fribourgeois Jean-François Rimes. Comme annoncé la semaine dernière, la bataille se jouera dans les commissions parlementaires, et lors de référendums et de votations populaires.

Si certains parlementaires UDC veulent rencontrer Samuel Schmid ou Eveline Widmer-Schlumpf, ils pourront le faire, précise t'il. Mais il est exclu qu'ils le fassent de manière formelle, avant des sessions.

Sur la répartition des sièges au sein des commissions, aucun changement ne sera fait, a assuré le chef du groupe Caspar Baader. Après l'éviction de Christoph Blocher du Conseil fédéral, l'UDC avait demandé au bureau du Conseil national de suspendre jusqu'à mercredi la désignation des membres des commissions.

 

Premier (sans doute d’une longue série) échec pour la stratégie de C. Darbellay. Il annonçait que la non réélection de C. Blocher allait casser l’UDC en deux. Il s’est trompé !

19:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.