03/01/2008

Réforme du gouvernement: elle n'est pas urgente, selon Couchepin

Le nouveau président de la Confédération Pascal Couchepin estime que la réforme du gouvernement n'est pas urgente. Le recoupement de l'éducation et de la formation au sein d'un même département n'est pas indispensable avant 2012, selon lui.
Une solution devra être trouvée pour l'entrée en vigueur à cette date de la nouvelle loi sur le paysage universitaire suisse, dit Pascal Couchepin dans un entretien au "Temps". La réforme du gouvernement fait partie "des drames collectifs" ou autrement dit des drames de la collégialité.
Le nouveau président souhaiterait que le Conseil fédéral ait le courage de dire qu'il ne veut rien faire ou presque rien. Mais "si l'on dit que l'on fait quelque chose, alors il faut le faire", souligne-t-il. Le Valaisan pense n'avoir presque aucun problème émotionnel, quelle que soit la décision de ses collègues à ce sujet.
Revenant sur l'année écoulée et l'éviction de Christoph Blocher du Conseil fédéral, M. Couchepin estime que l'erreur du chef de file de l'UDC a été "d'introduire la culture de l'économie dans la politique. Or la politique est beaucoup plus complexe que l'économie et le rythme différent". Selon lui, la politique des petits pas est la seule qui marche.
 

Et il est évident que notre Président s’applique à lui-même ce rythme………..

 

19:26 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.