04/01/2008

L'Union suisse des paysans veut augmenter la production suisse

L'Union suisse des paysans demande que la politique agricole suisse encourage une augmentation de la production pour compenser la raréfaction des produits sur les marchés mondiaux. "La paysannerie est à nouveau appelée à jouer un rôle important", selon son président.
"La situation de l'agriculture s'est inversée sur l'échiquier mondial en 2007", a déclaré Hansjörg Walter lors de la conférence de presse annuelle de son organisation tenue dans une exploitation agricole de Villars-les-Moines (BE). "La demande a largement dépassé l'offre et les prix se sont orientés à la hausse", a-t-il indiqué.
"Au cours des dernières années, la politique suisse a encouragé l'agriculture extensive en reléguant la production à l'arrière-plan. Il n'y a pas lieu de s'alarmer, mais il est insensé de se rendre de plus en plus dépendant de l'étranger en matière d'approvisionnement", selon M. Walter.
"Mais attention", a prévenu le président de l'USP, "pour réussir, les familles paysannes ont aussi besoin de conditions cadres stables. Ce n'est donc pas le moment pour mener des opérations kamikazes sur le plan politique et envisager, par exemple, un accord de libre-échange agricole avec l'Union européenne".
Dans leur rapport annuel, les responsables de l'USP vantent également les mérites de la stratégie de "diversification", également connue sous le terme de "para-agriculture". Il s'agit pour les familles paysannes d'augmenter leur revenu en offrant des prestations en marge de la production agricole de base.
 

Alors la je suis sur le c.. !!!!! Même les Verts n’auraient pas osé!

La paysannerie suisse veut compenser le manque de produits sur les marchés mondiaux !!!!!!!!

23:37 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Raréfacion des produits agricoles sur les marchés mondiaux...Il paraitrait même que l'Europe n'aurait que quelques mois de réserve ...Elle n'envoie plus de lait en poudre en Afrique. depuis l'été dernier..Que va-t-il se passer pour ces bébés dont les mères sont de plus en plus nombreuses à décéder à leur naissance où dont la malnutrition les empêchent d'allaiter?
Il y a une vingtaine d'années quand l'UE a mis ses terres en jachère et réduit le nombre de ses agriculteurs sous prétexte de surproduction et que la Suisse moutonnière a voulu suivre avec ses quotas , des voix se sont élevées pour mettre en garde contre le risque de devoir un jour dépendre de l'étranger, (blé , maïs transgénique des USA?! )pour se faire nourrir. J'étais de ceux-là bien que je ne sois pas agricultrice, car j'estime que tout pays se doit de faire en sorte de pouvoir nourrir sa propre population. Les produits agricoles ne sont pas des produits comme les autres; la vie d'une population en dépend. Plus personne ne connait l'histoire des 7vaches grasses et des7 vaches maigres..ce sont des bondieuseries..On nous a traités de tous les noms d'oiseaux, de rétrogrades incapables de s'adapter aux temps nouveaux...C'est bizarre, vous entendez le silence assourdissant de ces accusateurs aujourd'hui?

Écrit par : Marie- france Oberson | 06/01/2008

Les commentaires sont fermés.