09/01/2008

Bernard Bertossa critique Daniel Zappelli

Dans une interview parue dans "Le Temps", Bernard Bertossa critique durement Daniel Zappelli, qui lui a succédé en 2002 en tant que procureur général à Genève. Il appelle à ne pas réélire le magistrat radical lors des élections judiciaires d'avril.

Pour relever les défis à venir, "le Parquet devra être dirigé par quelqu'un qui a des compétences personnelles et professionnelles reconnues. Ce n'est manifestement pas le cas du procureur général actuel", assène Bernard Bertossa, lui-même affilié au parti socialiste. "Daniel Zappelli n'a pas su imposer de leadership."

En raison de son "absence d'autorité", le procureur général "n'a pas l'étoffe nécessaire", estime l'ancien juge au Tribunal pénal fédéral. "Il serait regrettable qu'il soit reconduit dans ses fonctions dans ces conditions."

 

Pas gonflé l’ancien procureur….

Pour quelqu’un qui n’a pas été capable d’empêcher un seul squatt de s’installer, venir parler de compétences est plutôt mal placé. C’est probablement parce que Bernard Bertossa n’est pas regretté à Genève qu’il pense que son successeur doit être viré…C’est petit !

 

22:38 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.