11/01/2008

Non aux allègements fiscaux pour les gros actionnaires

La réforme de l'imposition des entreprises, qui sera soumise au vote populaire le 24 février, ne profiterait qu'à une minorité de riches actionnaires. C'est l'argument de campagne des opposants.

 

Que le PS soit cohérent et aille jusqu'au bout en proposant que la baisse d'impôt concerne les entreprises et non les dividendes!!!!!!

 

L'argent ainsi épargné serait, lui, réinvesti à coup sûr!!! 

  

23:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.