18/01/2008

Etude sur l'éducation et l'extrémisme de droite

La famille et l'environnement proche influencent fortement le comportement raciste et d'extrême droite chez les jeunes. Ces derniers ne sont donc pas des "perdants de la modernisation", conclut une étude du Fonds national de la recherche (FNS).
Le Centre de recherche sociopédagogique de l'Université de Zurich s'est penché sur 26 jeunes, dont six femmes, âgés en moyenne de 19 ans. Tous affichaient une attitude raciste avec un penchant pour la violence. Près de la moitié étaient membres d'un groupe ou d'un parti situé très à droite voire à l'extrême droite, a indiqué le FNS.
Les chercheurs ont mis en évidence trois schémas débouchant sur une attitude d'extrême droite et des actes de violence. Dans le premier cas, les jeunes reprennent les attitudes politiques et la logique de leurs parents ou grands-parents.
Dans le second groupe, l'expérience d'impuissance des jeunes par rapport à la violence au sein de la famille joue un rôle important. Dans le troisème cas de figure enfin, l'impression de ne pas être pris en compte par les adultes s'avère marquante.

 

 

Qui commande ce genre d’études ? Fait on les mêmes sur les extrémistes de gauche ?

 

23:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.