20/01/2008

Prêtre pédophile: Betticher admet la responsabilité de l'Eglise

Pour la première fois, un membre de la hiérarchie catholique reconnaît la responsabilité de l'Eglise dans l'affaire du prêtre pédophile qui a sévi en Suisse romande à la fin des années 80. Nicolas Betticher, official de l'Evêché de Lausanne, Genève et Fribourg, parle même de "complicité".
L'Evêché sait depuis 1989 au moins que le prêtre capucin a violé au moins un enfant, mais n'a jamais dénoncé ces agissements à la justice civile. L'Eglise a préféré déplacer l'abuseur en France, où il est à nouveau passé à l'acte.
"Il est évident que la procédure n'a pas été faite correctement à l'époque. Sinon, il n'y aurait peut-être pas eu de récidive", admet Nicolas Betticher dans une interview publiée par "Le Matin dimanche".
Les choses ont changé depuis, assure Nicolas Betticher. "Nous avons désormais une procédure très stricte. Dès que l'official est informé de soupçons, il doit immédiatement mener une enquête ecclésiale. Si les faits sont avérés, il demandera au prêtre de se dénoncer. Si ce dernier refuse, il le fera lui-même".
Le prêtre capucin, revenu en Suisse en 2005, vit actuellement au couvent de Montcroix à Delémont. Il a été interrogé le 14 janvier dernier par la police cantonale jurassienne sur demande de la justice française.
Le prêtre, âgé de 67 ans, a à cette occasion reconnu s'être livré à des attouchements sexuels sur un mineur en 1992 dans la région de Grenoble (F). La victime était son neveu de 12 ans, a indiqué la justice française, qui se réserve le droit de lancer un mandat d'arrêt international.

 

On peut comprendre que si la « justice ecclésiastique »  juge que le soupçon est infondé, la justice laïque ne sera pas informée. Dans un Etat dont l’Eglise n’est pas séparée du pouvoir, c’est (difficilement) concevable, mais dans un Etat laïc, en aucun cas. La procédure de justice de l’Eglise doit être interdite !

 

 

20:32 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Les prêtres pédophiles ne méritent qu'une chose ! ETRE PENDU SUR LA PLACE PUBLIQUE !

Écrit par : Genevois frontalier | 24/01/2008

Sachez qu'il existe à Paris une association dénommée l'Innocence Profanée dont le but est de recueillir les témoignages des victimes de gens d'églises. Venez nous rejoindre et visitez notre site www.innocenceprofanee.org.

Écrit par : innocence.profanee | 04/03/2008

Les commentaires sont fermés.