24/01/2008

Genève: dépenses injustifiées dans un EMS

L'Etat de Genève a suspendu pendant deux mois la subvention de l'EMS Val Fleuri, dont les dirigeants sont soupçonnés de dépenses injustifiées. Le montant non versé de 1,12 million correspond à l'équivalent du préjudice supposé.
François Longchamp, chef du Département de la solidarité et de l'emploi (DSE), avait déjà pris cette décision fin novembre 2007, après avoir pris connaissance des premiers éléments du rapport de l'Inspection cantonale des finances (ICF).
Organe de révision, l'ICF a mis en évidence des faits préoccupants. Par exemple, les membres du conseil de fondation ont dépensé près de 40'000 francs dans des restaurants gastronomiques en 2005 et plus de 60'000 l'année suivante. Ils ont aussi consacré près de 30'000 francs dans un voyage au Portugal avec leurs conjoints.
Quant au directeur, sa rémunération ne respecterait pas la convention collective. Il aurait notamment touché 40'000 francs en plus de son salaire pour un mandat au bénéfice de son propre EMS. Il s'est aussi octroyé une voiture de fonction à près de 60'000 francs.
Retenue en vertu du principe de précaution, la somme suspendue équivaut à un peu plus du dommage supposé sur une période de trois ans, de 2005 à 2007. Ce gel n'a aucune conséquence sur l'encadrement des résidents, car l'EMS dispose de liquidités pour au moins six mois. Après une première discussion mi-janvier, une rencontre est prévue vendredi entre le département et les responsables de l'EMS.

 

C’est probablement le personnel et les « clients » qui vont en subir les conséquences…Les profiteurs ne vont certainement pas rembourser…….Mais l’Etat aura fait croire qu’il fait son boulot

 

19:07 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.