31/01/2008

DDC: Walter Fust souhaite un office pour l'aide au développement

Walter Fust plaide pour la création d'un seul office fédéral pour le développement et la coopération. Ce organe devrait être placé sous l'égide du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), a déclaré le chef de la DDC démissionnaire à Berne.
La discussion au sein de la coopération suisse au développement n'est pas nouvelle. Deux scénarios s'affrontent: soit l'intégration, soit la "dissociation" des activités de la Direction du développement et de la coopération (DDC) et du Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco).
S'exprimant lors de la conférence de presse annuelle de la DDC, M. Fust a dit soutenir la première variante. "Nous ne pouvons plus nous permettre dans le futur de disperser la coopération au développement dans différents départements ou offices fédéraux (...) Ce n'est pas efficace et cela coûte trop cher", a expliqué le chef de la DDC. Il faut lutter contre les "doublons", a-t-il ajouté.
La division Coopération et développement économiques du Seco serait concernée par ce "mariage de raison". La DDC est chapeautée par le DFAE de Micheline Calmy-Rey. Le Seco est rattaché au Département fédéral de l'économie (DFE) dirigé par Doris Leuthard.
Répondant à une question d'un journaliste, M. Fust a toutefois précisé que la DDC et le Seco n'étaient pas en "guerre". Les relations entre les deux institutions sont bien meilleures "que ce que certains politiciens pensent", a-t-il souligné.
Il s'agissait de la dernière conférence de presse annuelle de M. Fust. Il quittera son poste en avril après avoir passé quinze ans à la tête de l'agence humanitaire de la Confédération qui gère un budget annuel d'environ 1,3 milliard de francs.

 

Donc, le contribuable a payé pendant 15 ans un fonctionnaire pour qu’il se rende compte que son travail était fait « à double » !!!!!!!!!

Doit-on lui souhaiter une bonne retraite ?

 

19:12 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.