05/02/2008

Un prêtre neuchâtelois a mis fin à ses jours

Un prêtre neuchâtelois a mis fin à ses jours dimanche soir, a indiqué un membre de la famille. Dans une lettre, le prêtre disparu remet en cause la "chasse médiatique" dont il a fait l'objet, selon la même source.

La médiatisation des affaires de pédophilie dans l'Eglise catholique est montrée du doigt. "Je ne tiens plus", a-t-il écrit dans une lettre, selon un membre de sa famille. Il ne supportait pas que la presse revienne sans cesse à la charge avec des affaires remontant à plus de 20 ans, selon la même source.

Aucune enquête n'est actuellement ouverte à l'encontre de ce prêtre. Une ordonnance de non-lieu a été prononcée en 2001, car les faits, remontant au début des années 80, étaient juridiquement prescrits. Deux expertises psychiatriques, commandées par l'Eglise catholique à la même époque, ont indiqué que cette personne était sous contrôle.

La famille demande le droit à l'oubli. L'Evêché de Lausanne, Genève et Fribourg n'a pas souhaité s'exprimer.

 

S’était-il seulement inquiété de savoir si sa victime avait oublié ?

(La famille du prêtre n'a pas à se sentir coupable ! donc elle n'a pas à demander un droit à l'oubli.) 

19:32 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Lorsque le Pape laissera les curés vivrent normalement avec des femmes, ils deviendront certainement des hommes normaux et cette question ne se posera plus. Tout ceci est la faute de l'église et non des curés qui sont fabriqués comme tous les hommes et qui n'ont pas le droit d'utiliser leurs attributs normalement. Tout ce qui arrive devrait amener le Pape à démissionner s'il était normalement constitué.

Écrit par : Hermann | 06/02/2008

Le problème est que le pape n'est pas une personne normalement constituée.... cher Hermann, avez-vous eu l'occasion de jeter un oeil sur le Calendrier du Vatican ! je vous assure que cela vaut le coup d'oeil ! Car comme défilé de petits "gays" on fait pas mieux ! Je n'ai rien contre les homos mais l'Eglise devrait reconnaître qu'un grand nombre d'homosexuels se trouvent dans son sein, et ne pas jouer les hypocrites !

Écrit par : genevois frontalier | 07/02/2008

la tentative de l'église catholique d'innocenter ce prêtre après sa mort a tourné en eau de boudin :

http://www.24heures.ch/pages/home/24_heures/l_actu/vaud/detail_vaud/(contenu)/204932

Même son co-curé dit maintenant (entre les lignes ... mais il le dit) que l'évêché avait menti à son sujet. Quelle honte.

http://www.cath-ne.ch/d2wfiles/document/343/8102/0/16.3.pdf

Écrit par : Jean Dupond | 17/03/2008

Les commentaires sont fermés.