28/03/2008

CFF Cargo: la grève continue au Tessin

Trois semaines après avoir débuté, la grève entamée aux ateliers CFF Cargo de Bellinzone a été reconduite. L'assemblée du personnel a décidé de résister aussi longtemps que toutes ses revendications n'ont pas été acceptées.
Réunis en assemblée, les grévistes ont rejeté à l'unanimité les propositions avancées jeudi soir à Agno (TI) par Andreas Meyer, directeur des CFF. Ils les ont jugées "honteuses" et "insuffisantes" et ont décidé de poursuivre la grève "aussi longtemps que toutes leurs revendications n'ont pas été satisfaites.
"La manutention de toutes les locomotives et pas uniquement des plus vieilles comme cela a été proposé par les CFF doit être maintenue à Bellinzone" a lancé Gianni Frizzo, président du comité de grève sous les acclamations. "Le département de réparation des wagons ne doit pas être privatisé, tous les emplois doivent être maintenus et le contrat collectif de travail assuré par les CFF jusqu'à fin 2010. Les CFF ont pris acte de la décision mais ne la commentent pas.
L'assemblée a en outre demandé à grands cris la démission du Conseil d'administration des CFF, qui ne compte plus de représentant de l'Etat en son sein depuis 1999 alors qu'il détient 100% des CFF, et l'intervention directe du conseiller fédéral Moritz Leuenberger. "Lui seul doit désormais négocier avec nous", ont lancé les ouvriers.
La négociation entre les parties doit reprendre samedi. Une entrevue doit avoir lieu à Lucerne entre la direction des CFF Cargo, le comité de grève et les syndicats.
Entretemps, les gestes de solidarité se multiplient dans toute la Suisse. Jeudi une manifestation en faveur des grévistes tessinois a été organisée à Genève. Un rassemblement devait avoir lieu vendredi en début de soirée à Lausanne. Au Tessin, le fonds de solidarité ouvert au début de la grève a atteint un million de francs, "de quoi résister au moins deux mois", estime le comité de grève.
L'assemblée du personnel des ateliers CFF de Bellinzone a par ailleurs décidé de lancer une initiative pour la création, au Tessin, d'un pôle technologique et industriel qui oeuvre dans le domaine des transports publics.
 

Décidément, les grévistes tessinois ont une façon de négocier qui tient de la tête de mule…….

On doit leur reconnaître le mérite d’avoir de la suite dans les idées, (toujours les mêmes idées) dans le genre buté, ils font fort.

Leurs revendications sont très simples. On continue comme avant….le contribuable n’a qu’à payer !!!!!!

Le fonds de soutien ne vas pas durer longtemps…1 million pour 400 personnes ça ne fait que 2'500 francs par gréviste soit 1250 francs par mois si comme le pense le comité 1 million suffit pour 2 mois………

Commentaires

Chacun est libre de s'exprimer comme beau lui semble, mais on voit que vous n'êtes pas passés par ici. Venez voir toutes les affiches faites par les gamins, les messages de soutien atteignent près de 17.000 signatures... Si vous ne le vivez pas, dure la compréhension... J’en profite pour remercier toutes les personnes qui soutiennent le cargo outre Gothard et outre Nüfenen !! MERCI
Giu le mani dalle officine !! Le officine non si toccano !! RESISTERE RESISTERE RESISTERE

Écrit par : Mélanie | 28/03/2008

Les commentaires sont fermés.