31/03/2008

Les négociations entre les CFF et les grévistes dans l'impasse

Le dialogue de sourds et la diffusion d'informations contradictoires se poursuit dans le conflit entre les CFF et les grévistes des ateliers Cargo de Bellinzone. Moritz Leuenberger a chargé Marco Solari d'évaluer la faisabilité d'une table ronde.
Le Syndicat du personnel des transports (SEV) a dans un premier temps annoncé une réunion avec les CFF à Zurich. Mais l'ex-régie a démenti, précisant que les CFF n'entreprendraient aucune démarche avant d'avoir les résultats des travaux de M. Solari.
Selon le SEV, une invitation des CFF pour cette réunion existe bel et bien, mais le délai fixé ne permettait pas aux délégations des syndicats et des grévistes de s'y rendre.
M. Solari avait déjà participé à Pâques aux négociations entre les représentants des grévistes et la direction des CFF.
La bisbille est également de mise autour de l'ultimatum pour reprendre le travail, initialement fixé à lundi soir et désormais caduc suit à l'initiative du DETEC. Aux grévistes reprochant aux CFF de ne pas le leur avoir formellement communiqué, l'ex-régie a répondu que les propositions avaient été faites dans les formes.
De son côté, le Conseil d'Etat tessinois a lancé un appel aux parties. Il demande une reprise du dialogue et la réalisation d'une table ronde pour parvenir à des "propositions concrètes". Le gouvernement rappelle qu'il attend encore une réponse à la demande d'entrevue adressée la semaine dernière au Conseil fédéral.

 

Rien de neuf…Les négociations n’ont jamais commencés!!!

 

Les commentaires sont fermés.