03/04/2008

Ultimatum de l'UDC: Eveline Widmer-Schlumpf ne se retirera pas

Eveline Widmer-Schlumpf ne se retirera ni du Conseil fédéral, ni ne démissionnera de l'UDC. La conseillère fédérale répondait à l'ultimatum lancé la veille par son parti. Elle entend continuer à représenter les idées traditionnelles de l'UDC au gouvernement.

La conseillère fédérale a déclaré devant la presse avoir reçu des soutiens de la part des citoyens, d'élus, de gouvernements cantonaux, de membres de l'UDC comme de la part de ses collègues au gouvernement. On lui a demandé de ne pas se laisser intimider. "L'Assemblée fédérale m'a donné un mandat. Je me dois de remplir ma mission", a-t-elle dit.

Mme Widmer-Schlumpf attend avec impatience le moment de tirer un un premier bilan de son action politique après cent jours au gouvernement le 11 avril. Elle pourra se situer politiquement et dire ce qu'elle juge important pour la Suisse et son département.

Mme Widmer-Schlumpf n'envisage pas le cas où l'UDC grisonne l'excluerait de ses rangs. Cette option n'entre pour l'instant pas en ligne de compte, selon elle.

La nouvelle ministre est membre de ce parti depuis 30 ans: elle ne voit pas de raison de le quitter. Les valeurs traditionnelles de de l'UDC restent les siennes. Elle entend les incarner comme elle l'a toujours fait: avec "bienséance, respect et tolérance".

Les autres partis politiques se sont dit indignés par la pression exercée par l'UDC. Que l'UDC veuille l'exclure de ses rangs est une chose, estiment les radicaux et les socialistes. L'UDC est libre de faire ce qu'elle veut, même si cela concerne un membre du gouvernement. La procédure choisie est par contre des plus étonnantes, selon eux.

La direction de l'UDC suisse avait exigé d'Eveline Widmer-Schlumpf qu'elle quitte le parti d'ici au 11 avril et qu'elle démissionne du Conseil fédéral.

 

Mme Widmer Schlumpf a plus de courage pour répondre aux membres de son (ex ?)parti que pour aller à Zurich assister à la fin du bonhomme hiver…………

 

Elle dit tout et son contraire dans la même phrase…Il faut lui laisser le fait que c’est une bonne pratiquante de la politique politicienne !!!!!!

 

Commentaires

quel comportement de l'udc. du jamais vu en suisse.vivement que les
électeurs se réveillent et aillent voter pour les autres partis.
c'est de la pure vengence.


Erreur, les autres partis ont déjà tous cherchés à exclure l'un u l'autre de leurs élus...Pas au niveau du CF je vous l'accorde.....

Écrit par : buchs w. | 07/04/2008

mais quand l'UDC va-t-elle se préoccuper des vrais problèmes des Suisses? Et se mettre au travail?




En commençant par évincé un des plus gros problème...Une Conseillère fédérale qui ne représente qu'elle-même, le PS, les Verts et les PDC.....

Écrit par : josiane | 10/04/2008

Que l'UDC continue comme cela. C'est en train de créer un mouvement de répulsion jamais vu en Suisse romande contre les pontes de ce parti qui montrent leur vrai visage. Celui de la dictature. et tant mieux si ça se voit.

Assez de voir les millionnaires zurichois, qui méprisent les romands, nous dicter notre comportement!

A part ça, Josiane a raison: l'UDC ne semble plus avoir une minute pour se préoccuper des problèmes de la population ! Personne ne croira vraiment que Widmer-Schlumpf au Conseil fédéral soit un problème majeur des suisses.

Quel aveuglement !

Écrit par : arthur | 11/04/2008

Quel plaisire????

Écrit par : genescu | 19/03/2009

Les commentaires sont fermés.