09/04/2008

Obama appelle à des pourparlers avec l'Iran sur l'Irak

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine Barack Obama a appelé mardi à ouvrir un dialogue avec l'Iran. Ce "sursaut diplomatique" doit viser à mettre fin à la guerre en Irak.

M. Obama, qui dispute à Hillary Clinton l'investiture du parti démocrate pour la présidentielle américaine, a plaidé pour une accentuation des pressions sur le gouvernement irakien afin de le pousser à la réconciliation, et à un "sursaut diplomatique régional incluant l'Iran".

"Nous devrons aussi parler (à l'Iran)" a déclaré M. Obama lors de l'audition à la commission des affaires étrangères du Sénat des deux principaux responsables en Irak, le général David Petraeus et l'ambassadeur Ryan Crocker.

"Je ne crois pas que nous serons capables de stabiliser la situation sans cela", a-t-il ajouté.

David Petraeus, le plus haut gradé américain en Irak a affirmé mardi que l'Iran jouait un rôle "destructeur" en Irak en soutenant les milices chiites à l'intérieur du pays, qui sont actuellement engagées dans des combats avec les forces américaines et irakiennes.

"Récemment, certains miliciens sont redevenus actifs (...), cette résurgence a mis en lumière le rôle destructeur que l'Iran joue en finançant, entraînant, armant et dirigeant les 'forces spéciales', et a relancé les inquiétudes de nombre de dirigeants irakiens au sujet de l'Iran", a-t-il souligné lors d'une audition devant le Sénat américain.

Ces "forces spéciales représentent la plus grande menace à long terme pour la viabilité d'un Irak démocratique", a-t-il ajouté.
 

Le candidat Obama est en train de se mettre à dos les organisations juives.en effet, ces dernières ne pourront certainement pas admettre qu’un candidat puisse vouloir discuter avec un Etat terroriste………

 

Les commentaires sont fermés.