30/04/2008

DFJP: Eveline Widmer-Schlumpf se sépare du chef de la communication

Eveline Widmer-Schlumpf continue de faire le ménage au Département fédéral de justice et police (DFJP). Elle s'est séparée du chef du service d'information Livio Zanolari. Ce Grison quitte son poste "avec effet immédiat", a annoncé le DFJP.es services de la conseillère fédérale ont cependant refusé d'en dire davantage. Livio Zanolari n'a pas souhaité non plus commenter les faits. Ancien journaliste à la Télévision suisse italienne, il est entré dans l'administration fédérale en mars 1997, en devenant porte-parole de Flavio Cotti, alors chef du Département des affaires étrangères.l a ensuite travaillé avec les conseillers fédéraux Joseph Deiss et Micheline Calmy-Rey, avant de passer en août 2003 au DFJP chez Ruth Metzler, puis Christoph Blocher. En août 2005, il avait été nommé à la tête du service d'information. Livio Zanolari, 52 ans, a aussi siégé au Grand Conseil grison pour le PDC de 2000 à 2006.n janvier, Eveline Widmer-Schlumpf a déjà démis de leurs fonctions le secrétaire général du DFJP, Walter Eberle, et le secrétaire général suppléant Yves Bichsel, deux proches de Christoph Blocher.

Mais où sont donc les dénonceurs de complots ? Que font les différentes commissions chargées de ces personnes ? Pourquoi personne ne s’offusque-t-il des ces mises à pieds ?

Lorsque C. Blocher avait ACCEPTE la démission du procureur Roschacher, dont tout le monde s’accordait à dire qu’il n’était pas à sa place, que n’a-t-on entendu, à quel complot notre ministre s’était-il associé ? Souvenez vous des notes, des plans, des initiales de tous les participants à ce complot visant à évincer le sieur Roschacher, les membres d’une certaine commission ne s’abstenaient pas de prendre position…

Mais maintenant, il s’agit de madame Widmer-Schlumpf, démocratiquement élue par les autres partis. Et l’accuser de quoi que ce soit reviendrait à approuver son exclusion de l’UDC, mais ça, les autres partis ne le veulent surtout pas !

Commentaires

N'est pas Lucrezia Meier-Schatz qui veut.
Dénoncer Eveline Widmer-Schlumpf, après la vague de soutien féministe, n'est pas de bonne augure.
D'autant plus que les 3 sont des hommes, vous allez être accusé d'être un "sale misogyne"...et plus que les 3 était proches de C. Blocher, pensez vous que qui que ce soit, se soucient de leur sort ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 01/05/2008

Les commentaires sont fermés.