02/05/2008

UDC contre Widmer-Schlumpf: Walter Frey admet une possible erreur

Le vice-président de l'UDC Walter Frey a admis qu'exiger le retrait du Consel fédéral d'Eveline Widmer-Schlumpf pourrait avoir été une erreur. "C'est un fait qu'elle a été élue démocratiquement", a-t-il dit au "Tages-Anzeiger".

L'UDC se concentrera à l'avenir sur l'éviction de la Grisonne du parti, a-t-il ajouté. La direction prise est bonne: Mme Widmer-Schlumpf ne peut plus représenter le parti après l'avoir dupé, selon lui.

Le risque existe que les électeurs UDC modérés fuient, estime Walter Frey. "Mais nous n'avons pas d'autre choix". Le parti ne peut pas être représenté par une femme qui trahit et qui ne respecte pas une décision unanime des délégués.

 

 

L’élection de E. Widmer-Schlumpf était aussi démocratique que celle de Francis Matthey. Personne ne remet en cause cela pour autant que l’on admette que cette élection était le fait de représentants du peuple et non du peuple lui-même. Cependant si l’on reconnait la validité de l’élection de Mme Widmer-Schlumpf, on doit reconnaître que l’UDC est en droit de ne pas la considérer comme sa représentante. Elle est, de fait, la représentante de ses électeurs, le PS, les Verts, certains PDC et radicaux.

 

Commentaires

Je donne ma tête à couper si lors du départ de Moritz Leuenberger, la droite unie présenteras un(e) socialiste comme Chantal Galladé ou Daniel Jositsch et ils vont le (la), faire élire comme Conseiller Fédéral.

Chez les Verts, je ne sais pas qui est le plus à droite, mais il doit y en avoir un ou une candidate impossible à avaler pour les plus à gauche, que la droite va dénicher et présenter pour un poste...

Chez les PDC, pareil...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 03/05/2008

Les commentaires sont fermés.