16/05/2008

Le PDC veut instaurer davantage de sécurité dans les rues

Le PDC réitère ses solutions pour instaurer davantage de sécurité dans la vie quotidienne des Suisses. Au menu figurent l'engagement de 3000 policiers supplémentaires, la lutte contre les jeux vidéos violents ou plus de prévention et d'intégration.

Douze jours avant les élections fédérales d'octobre dernier, le Parti démocrate-chrétien avait déjà mis en avant ses remèdes à la violence juvénile. Il est revenu à la charge en présentant son "plan de mesures pour des rues et des places sûres en Suisse", adopté par le comité du parti en avril.


Ce plan réunit toute une série de propositions aux niveaux fédéral, cantonal et communal. La plupart d'entre elles ne sont pas nouvelles, comme par exemple de faire passer le total des effectifs des forces de l'ordre en Suisse de 16'000 à 19'000, le but étant de rendre la police plus visible par le biais de patrouilles.

Car ce n'est pas le terrorisme qui fait peur aux Suissesses et aux Suisses, mais le risque d'être victimes d'un acte de violence dans la rue, souligne le PDC. C'est pourquoi le parti prêche pour une "sécurité de proximité".

Quant à la violence juvénile, le PDC veut la combattre par des règles plus claires dans les écoles, des conventions passées entre parents et enfants ou l'interdiction de films et jeux vidéos violents. De nouvelles sanctions, prononcées dans un délai de deux mois, doivent en outre être instaurées, comme d'assigner les jeunes délinquants à domicile au moyen de bracelets électroniques.

 

 

Le PDC de Christophe Darbellay essaie (une fois de plus) de marcher sur les plates-bandes de l’UDC. Le PDC ne s’est toujours pas rendu compte qu’on ne récupère pas des électeurs qui préfèrent l’original UDC à une pâle copie que voudrait être le PDC. Si le PDC veut convaincre des électeurs, il devrait voter des textes plutôt que de ressasser des propositions déjà connues.

 

20:46 Publié dans Politique | Tags : pdc, ps, udc, prd, verts, sécurité | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Freysinger est bien mieux que Darbellay !!!
L'un est franc, super intelligent, charismatique, l'autre est faux-cul, un Machiavel de pacotille, maniant la langue de bois.

L'original vaut mieux que la copie. Pas besoin d'arrivistes, égocentriques, intéressés seulement par leur petit confort!

Écrit par : Osiris | 16/05/2008

La lutte contre les contrefaçons ne devrait-elle pas s'intensifier et aller aussi dans la politique ?

Parce que les socialistes aussi copient sur l'UDC, avec Chantal Galladé et Daniel Jositsch.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 17/05/2008

Les commentaires sont fermés.