25/05/2008

Contrebande de matériel nucléaire: les critiques fusent

Les critiques fusent contre l'ordre donné par le Conseil fédéral de détruire des documents liés à un trafic présumé de matériel nucléaire. Le conseiller national Geri Müller (Verts/AG) brandit la menace d'une commission d'enquête parlementaire (CEP).


Comme différents commentateurs, Geri Müller soupçonne les Etats-Unis d'avoir fait pression sur la Suisse, ceci afin d'éviter que les liens, que les ingénieurs st-gallois mis en cause auraient entretenus avec la CIA, ne soient révélés. D'après lui, "le Conseil fédéral a voulu cacher des relations avec Washington incomptabiles avec la neutralité."

C'est pourquoi le gouvernement a également refusé une poursuite pénale pour espionnage contre les trois Suisses, a ajouté M. Müller. Pour l'Argovien, le problème réside dans l'accord sur la lutte contre le terrorisme que la Suisse a passé avec les USA. Cet accord doit désormais être rendu public, a-t-il exigé.

 

 

Vive la démocratie. Dans un état démocratique, la raison d’état n’a pas cours.

Nous allons peut-être le vérifier ces prochains temps. Si les parlementaires décident effectivement de créer leur commission au sujet ce ces documents détruits sur ordre du Conseil Fédéral. Si non, la Suisse sera la risée de beaucoup de monde et passera pour une république bannière aux ordres des USA. 

 

Les commentaires sont fermés.