29/05/2008

Rumeurs de munitions à vendre: l'armée ouvre une enquête

Au lieu de restituer leurs munitions de poche, certains militaires se seraient vus proposer de les acheter. Dans un des cas, l'armée a ouvert une enquête. Le Département fédéral de la défense (DDPS) rappelle que les munitions doivent être rendues.


"Il pourrait s'agir d'un malentendu", a expliqué le porte-parole du DDPS. En effet, les militaires qui ont perdu leurs munitions doivent les payer. Il est possible que cela ait été interprété de la mauvaise manière, selon lui.

Pour éviter d'autres cas, le DDPS rappelle que la restitution des munitions est obligatoire. De plus, les commandants de troupes seront sensibilisés à la necessité de communiquer clairement et les dispositions leurs seront rappelées.

En automne 2007, le Parlement a décidé que les munitions de poche devraient être restituées. L'armée a jusqu'à fin 2009 pour remplir cette mission. Jusqu'ici, 95'000 des 257'000 boîtes de munitions ont été retirées. 950 personnes ont égaré leur munitions et ont dû les rembouser.

 

 

Le nombre de citoyens-soldats ayant « perdu » leurs munitions de poche me paraît énorme !!!

Il serait temps de considérer ces gens de façon différente et leur vendre la munition à un prix qui ne permette pas de déclarer une perte bidon ! 

 

Les commentaires sont fermés.