17/06/2008

Fribourg: le PS subit un revers au sujet des surcoûts de la H189

Les députés fribourgeois ne veulent pas d'une commission d'enquête parlementaire sur les surcoûts de la route de contournement de Bulle H189, dont le budget a gonflé d'un tiers. Le PS est très déçu. Critiquant la procédure de vote, il réfléchit à un recours.


A l'issue d'un long débat et de cafouillages procéduraux, les députés ont décidé de confier un mandat d'enquête à la commission de finances et de gestion du Grand Conseil. "C'est une commision restreinte dont le mandat sera restreint", critique le chef du groupe socialiste Pierre Mauron, à l'origine de la demande de commission d'enquête.

Selon lui, non seulement l'enquête a été ainsi vidée de sa substance, mais elle l'a été "de manière illégale". Les socialistes n'ont pas du tout apprécié qu'une contre-requête soit déposée par deux députés, l'un radical, l'autre démocrate-chrétien, demandant à ce que le mandat d'enquête soit confiée à la commission de finances et de gestion.

Ils n'ont pas non plus goûté que les deux propositions soient discutées simultanément. Selon M. Mauron, les députés n'ont ainsi pas pu valablement se prononcer sur la commission d'enquête.

La constitution par le Grand Conseil d'une commission d'enquête en bonne et due forme est chose rare. La dernière remonte à 14 ans et concernait l'affaire dite du garage de la police. Une telle commission a des prérogatives plus proches de la procédure judiciaire que parlementaire.

 

Dommage, la droite fribourgeoise avait (peut-être) l’occasion de prouver qu’elle n’était pas responsable du surcoût de la H189. En refusant une enquête parlementaire, la droite laisse le peuple en droit d’avoir des soupçons sur la gestion de cette affaire…

Un article constitutionnel devrait imposer une enquête parlementaire dès que la facture de travaux/investissements dépasse 10% du budget prévu à la réalisation de ces travaux/investissements. Tout le monde y verrait plus clair. Il s’agit d’argent public donc la transparence ne devrait pas être discutable.

 

Les commentaires sont fermés.