07/07/2008

Banques escroquées, notamment en Suisse: coup de filet en Italie

La police financière italienne a découvert une escroquerie portant sur quelque 100 millions d'euros au détriment de plusieurs banques européennes, notamment suisses. Trois personnes ont été arrêtées, alors que deux autres sont recherchées à l'étranger.


Treize autres personnes ont été dénoncées mais n'ont pas été emprisonnées. Des perquisitions ont eu lieu dans quatre régions italiennes: Vénétie, Lombardie, Toscane et Latium.

L'organisation était basée à Padoue (Vénétie) et avait des ramifications dans plusieurs pays, surtout en Grande-Bretagne et en Allemagne. Deux comptes d'une valeur de 10,2 millions d'euros ont été saisis dans le cadre de cette enquête lancée en 2005.

Le réseau a eu recours à des titres de crédit falsifiés, pour un montant total de 100 millions d'euros, avec lesquels il a obtenu des garanties bancaires. Celles-ci ont servi à acheter des sociétés, des immeubles et des restaurants.

Petite affaire de rien du tout, 100 millions d’euros, un peu plus de 160 millions de nos francs ! Une bagatelle. Au moment où les banques européennes se sont données le mot pour se débrouiller à perdre environ 200 milliards de francs, soit plus de 1000 fois ce que cette banque d’escrocs a réussi à leur voler, sur les marchés immobiliers américains et qu l’on attend encore entre 60 et 90 milliards de pertes supplémentaires, ce n’est pas cette broutille qui empêcher nos banquiers de dormir. D’ailleurs la justice ne s’y est pas laissé prendre non plus, puisqu’elle n’a pas jugé utile d’emprisonné les probables coupables…

 

 

Les commentaires sont fermés.