09/07/2008

Enlèvement d'enfants en Suisse: une pétition a été remise à Berne

La Suisse doit mettre en place un véritable système d'alerte en cas d'enlèvement d'enfants. Une pétition en ce sens, munie de quelque 32'500 signatures provenant essentiellement de Suisse romande, a été déposée à la Chancellerie fédérale.


Lancé il y a plus d'une année par la Fondation pour la recherche d'enfants disparus par Internet, le texte réclame qu'en cas de rapt d'enfant, l'alerte soit immédiatement déclenchée par la Confédération. Il s'agit de permettre la diffusion massive, instantanée et automatique de messages audio, vidéo et écrits pour demander la vigilance du public.

La France a adopté avec succès ce dispositif depuis février 2006, ont souligné les promoteurs de la pétition devant la presse. Et de rappeler les cas des cinq enfants disparus entre 1981 et 1986 en Suisse et qui n'ont jamais été retrouvés.

Depuis, la situation ne s'est guère améliorée, selon les représentants de la fondation. Lors de l'enlèvement d'Ylénia, le 31 juillet, les autorités ont attendu six jours pour alerter les cantons voisins et dix jours pour informer l'Autriche. La petite n'a été retrouvée morte qu'après 47 jours, ont-ils rappelé.

Les choses ont néanmoins évolué depuis ce meurtre. Le Parlement a transmis en décembre deux motions demandant au Conseil fédéral d'intervenir en collaboration étroite avec les autorités cantonales concernées.

Mais que font nos parlementaires ???????

C’est exactement le genre de chose qui devrait se mettre en place d’elle-même tant le bon sens nous convainc que cette une excellente mesure dont l’efficacité a été prouvée chez nos voisins.

Il est tellement regrettable qu’il faille que des citoyens se mobilisent pour rassembler des milliers de signatures sur une pétition alors que nous avons des élus qui auraient dû depuis longtemps se charger de ce problème !

 

 

19:16 Publié dans Politique | Tags : partis politiques, udc, ps, prd, pdc | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.