29/07/2008

La Suisse, pays de "mesures arbitraires" selon la Libye

La Libye a déconseillé à ses ressortissants de se rendre en Suisse. Elle veut éviter de faire face à des "mesures arbitraires", selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères libyen.



"Du fait des mesures arbitraires, du non-respect et de l'humiliation infligés par les autorités suisses aux citoyens arabes et libyens, (le ministère) déconseille aux citoyens de la Grande Jamahirya de se rendre en Suisse pour éviter de faire face à de telles mesures arbitraires", a indiqué le ministère sur son site internet.

Hannibal Kadhafi - le fils du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi - et son épouse ont été arrêtés le 15 juillet dans un hôtel de Genève. Ils ont été inculpés de lésions corporelles simples, menaces et contraintes envers deux domestiques, une Tunisienne et un Marocain, qui ont déposé plainte contre eux. Le couple a pu regagner la Libye après avoir versé une caution de 500'000 francs.

En réaction à cette arrestation, les autorités de Tripoli ont arrêté deux ressortissants suisses qu'elles accusent de violation des disposition sur l'immigration et le séjour. Elles ont également pris des sanctions contre des entreprises suisses basées dans le pays.

En raison de l'interdiction de trafic décrétée par la Libye, Swiss a annulé six vols à destination de Tripoli depuis le 20 juillet. La compagnie aérienne a supprimé quatre liaisons en raison de l'interdiction de trafic décrétée par la Libye et a décidé d'annuler deux des vols autorisés.

Swiss a décidé de ne pas voler dimanche dernier "pour des raisons opérationnelles", a indiqué Jean-Claude Donzel, porte-parole de Swiss. Le vol du dimanche 20 juillet avait été supprimé pour les mêmes motifs.

La Libye a parfaitement raison, qu’elle continue à propager ces bruits dans toute l’Afrique !

Nous serons ainsi, peut-être, épargné par la vague de réfugiés. Il est par ailleurs notoirement connu que la Libye est le principal pays accueillant les réfugiés, tant la vie y est agréable et facile..........

Il est  regrettable que le ministère libyen des affaires étrangères n’ait pas conseillé au fils du dictateur libyen de ne pas venir en Suisse, nous aurions évité bien des soucis……

 

 

20:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.