04/08/2008

Le PS veut permettre la destitution de conseillers fédéraux

Le Parlement devrait pouvoir limoger les conseillers fédéraux qui négligent "grossièrement" leur fonction, selon le Parti socialiste. Son président Christian Levrat veut pallier cette lacune du système, a-t-il annoncé dans le journal "Sonntag".


Dans le sillage de l'affaire Nef, le PS remet la question de la destitution des conseillers fédéraux sur le tapis. A l'heure actuelle, le Parlement peut seulement ne pas reconduire un ministre dans ses fonctions à l'issue de ses quatre ans de mandat. C'est ce qu'il a fait l'an passé avec Christoph Blocher.

La Suisse est presque l'unique grande démocratie à ne pas connaître la destitution de ses ministres par le Parlement, relève M. Levrat. Pour lui, c'est une lacune du système car cet instrument fait partie du bon fonctionnement d'une démocratie saine. Le PS étudie donc les moyens de l'introduire. Samuel Schmid n'est pas directement visé, souligne le président du parti.

 

Le parti socialiste veut jouer avec le feu !!!!!!!

En suivant le raisonnement de M. Levrat, on devrait également créer des instances capables de destituer d’autres membres d’exécutifs. Et pourquoi limiter au parlement le droit de destituer ?

 

 

19:28 Publié dans Politique | Tags : ps, udc, prd, pdc | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

SURTOUT MORITZ LEUENBERGER ET MICHELINE CALMY-REY !

Excusez pour les majuscules, mais j'ai les boules !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 04/08/2008

C'est une très bonne idée.
Mais il faut aller plus loin et limiter la "durée de vie" des conseillers fédéraux.
Un mandat non renouvelable de 7 ans (comme ça ils ont tous pu être président une fois) et place aux suivants.
Le pouvoir use et corrompt, peu importe la tendance politique. Une fois installéss sur leurs fauteuils nos chers élus perdent peu à peu le contact avec la réalité et oublient bien vite qu'ils ont été élu pour servir le peuple suisse. Ils deviennent imbus d'eux-mêmes,ne se remettent jamais en question et ne quittent le conseil fédéral que quand on les force (Kopp et autres)ou que leur santé se dégrade.
On devrait aussi leur interdire de toucher de l'argent des différents lobbys (tiens dans les autres pays ça s'appelle de la corruption).On les paye correctement et ils font leur boulot.

7 ans c'est déjà très long mais ça permet de garantir une certaine stabilité.

Il y en a vraiment marre de voir des Couchepins et autre Moritz Leuenberger (qui a reconnu publiquement qu'il trouvait ça bien d'être conseiller fédéral et qu'il ne voulait prendre aucun risque de se faire viré)s'accrocher à leur poste alors qu'ils ont largement démontré leur inefficacité.

Écrit par : Yuri Buenaventura | 05/08/2008

Parfaitement d'accord avec Levrat pour une fois mais à la condition que les conseillères communales neuchateloises alcooliques récidivistes et fouteuses de m... soient également bouté hors de leur fonction au moindre pépin.

Écrit par : anti ps | 05/08/2008

Cette mesure de destitution est évoquée par le Mouvement "Changer Genève" pour la Constituante. @ anti ps : Il faudrait plutôt poursuivre les anciens qui n'ont laissé que des affaires publiques pourries et qui poursuivre de beaux jours, retraite dorée ou une carrière des plus assises! Garbani n'a pas commis de faute; elle souffre de problèmes personnels comme tout un chacun.

Écrit par : Micheline | 05/08/2008

@ anti ps:

Ca c'est une idée à propos de Valérie Garbani. D'accord avec vous. La vie privée des élus leur appartient mais là ce n'est plus une vie privée. Et puis je n'apprécie pas comme elle a d'abord chargé son compagnon en jouant la victime, puis ce n'était plus vraiment ça... bref... le féminisme malhonnête de gauche. C'est vrai que les socialistes cumulent: juge d'instruction qui ment par écrit, procureur adjoint délirant, etc, etc.

Écrit par : hommelibre | 05/08/2008

Les commentaires sont fermés.