19/08/2008

Affaire Nef: nomination des cadres au menu du CF en septembre

Le DDPS entend durcir la sélection de ses cadres suite à l'affaire Nef. Le moment de l'examen de sécurité des personnes choisies est en cause. Samuel Schmid portera la question devant ses collègues du Conseil fédéral en septembre.


Le feuilleton politique de l'été devrait occuper le gouvernement mercredi déjà lors de sa séance de rentrée. La commission de sécurité du Conseil national informera elle les médias le même jour après s'être penchée en début de semaine sur le problème de la procédure en matière de nominations.

Le fait que le département de la défense (DDPS) ait dans le cas de Roland Nef effectué cette procédure après la nomination de l'ex-chef de l'armée a suscité l'incompréhension du public, explique le secrétaire général du DDPS Markus Seiler. Conséquence, le ministre de la défense soumettra le mois prochain un papier posant les questions du moment de la procédure d'examen et de l'instance chargée de la mener.

Aujourd'hui, la procédure est du ressort du service de la Protection des informations et des objets (PIO). Pour M. Seiler, il n'est plus question de lui laisser l'entière responsabilité de cette tâche. Avec des miliers de procédures d'examen par année, la PIO est surchargée, estime le secrétaire général du DDPS.

 

 

Il est temps que Samuel Schmid démissionne ! Il n’arrive visiblement plus à suivre le rythme. Encore heureux qu’il se rende compte que la tâche devient trop compliquée pour lui et qu’il demande de l’aide à ses collègues du CF. On constate aussi qu’il y a des fonctionnaires débordés (ceux du PIO). Il faudrait juste que l’on sache combien ils sont pour pouvoir juger.

 

 

18:28 Publié dans Politique | Tags : cf, udc, parti bourgeois | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.