23/08/2008

Assemblée des Verts à Bienne: résolution contre le nucléaire

Les Verts suisses ont marqué leur 25e anniversaire en lançant une nouvelle offensive contre l'énergie nucléaire. Ils ont adopté à l'unanimité à Bienne une résolution contre la construction de toute nouvelle centrale nucléaire.


Dans leur résolution, les Verts demandent au Conseil fédéral et aux cantons un engagement "sans concession" contre la construction d'une nouvelle centrale. L'assemblée des délégués demande également une augmentation des moyens financiers prévus pour encourager les nouvelles énergies renouvelables.

Pour la conseillère nationale bernoise Franziska Teuscher, l'on assistera à une renaissance de la lutte contre le lobby nucléaire. "Notre première mobilisation a été un succès", a-t-elle expliqué en faisant allusion aux 1900 oppositions déposées contre la demande d'exploitation illimitée de la centrale nucléaire de Mühleberg (BE) par FMB Energie. La lutte contre le nucléaire sera d'ailleurs au centre de la prochaine assemblée des délégués.

Ce 25e anniversaire des Verts a été l'occasion pour le président du parti Ueli Leuenberger de se pencher sur la trajectoire du parti devenu aujourd'hui une force incontournable de la vie politique. Un essor que le Genevois attribue à une prise de conscience toujours plus marquée des citoyens pour les problèmes environnementaux.

Les Verts suisses ont également arrêté, sans aucune surprise, leurs mots d'ordre en vue des votations fédérales du 30 novembre. Ils recommandent à l'unanimité de rejeter l'initiative radicale visant à limiter le droit de recours des organisations.

Les délégués ont en revanche appelé à accepter l'initiative "Pour une politique raisonnable en matière de chanvre" par 132 voix contre 8 et 11 abstentions. Toujours en matière de toxicomanie, le parti soutient sans réserve la révision de la loi sur les stupéfiants.

Les verts profitent d’une annonce « porteuse » sur le refus de nouvelles centrales nucléaires pour rappeler certaines prises de positions moins flatteuses. Si une majorité de gens sont prêts à comprendre si ce n’est approuver la lutte contre les centrales nucléaires (refus des centrales sans proposition crédible et réalisable pour fournir l’énergie nécessaire à la population), une grande partie de ces éventuels sympathisants ne suivraient certainement pas les Verts sur la libéralisation du chanvre…

 

 

18:10 Publié dans Politique | Tags : verts | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.