25/08/2008

Trafic nucléaire: la CIA aurait versé 10 millions aux Tinner

Les trois Suisses suspectés de trafic de matériel nucléaire auraient touché 10 millions de dollars des services secrets américains, selon le "New York Times". Le père Tinner et ses fils auraient livré à la CIA de précieuses informations sur les programmes iranien et libyen.


L'argent leur aurait été remis en liquide dans une valise, a précisé le journal qui se base sur des informateurs anonymes. Afin de camoufler cette collaboration, les Etats-Unis auraient exercé des pressions sur la Suisse pour que des documents soient détruits, affirme-t-il encore.

Cette présentation correspond à la vision du Ministère public de la Confédération (MPC). Dans une prise de position du 9 juillet dernier auprès du Tribunal fédéral (TF), il part en effet de l'hypothèse que le Conseil fédéral a ordonné la destruction de documents "sous la pression des autorités américaines".

Le Conseil fédéral avait de son côté justifié la destruction de documents par le souhait de supprimer des plans pour la fabrication d'armes nucléaires afin qu'ils ne tombent pas entre les mains de terroristes. Il n'a pas souhaité s'exprimer sur les affirmations du MPC.

Selon le "New York Times", le père Tinner aurait travaillé déjà depuis le milieu des années 70 avec Abdul Qader Khan, père de la bombe pakistanaise. Khan a dirigé un programme nucléaire secret pour la Libye. L'affaire a éclaté début 2004, après que Tripoli a mis fin à son projet.

Suite au dévoilement de l'affaire libyenne, plusieurs collaborateurs du réseau Khan, dont les Tinner, avaient été arrêtés. Friedrich Tinner a été libéré début 2006. Ses deux fils sont toujours en détention préventive.

Nous avons tous les jours des nouvelles intéressantes, la CIA aurait payé 10 millions de USD en liquide à la famille Tinner. Qu’en ont-ils fait ? Quelle banque a accepté un tel dépôt en liquide sans prendre la peine de faire attention au blanchiment ? Comment le NY Times a-t-il eu vent de ce paiement ? A qui profite la fuite ? Beaucoup de questions qui vont rester sans réponse !

Et pourtant, nous sommes dans une affaire de renseignements………. 

 

 

Les commentaires sont fermés.