28/08/2008

Lausanne: Eveline Widmer-Schlumpf loue l'Institut de droit comparé

L'Institut suisse de droit comparé à Lausanne a fêté ses 25 ans. La conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a souligné à cette occasion l'importance de cette institution dont le rayonnement dépasse largement les frontières helvétiques.


L'institut et sa riche bibliothèque, dotée de plus de 330'000 ouvrages, sont des "outils précieux". Non seulement pour les chercheurs, mais aussi pour le législateur suisse. Ils permettent de connaître les solutions en vigueur à l'étranger et de choisir ainsi les meilleures solutions, a déclaré la conseillère fédérale dans son discours.

L'apport pour la Suisse va de pair avec le rôle de l'institut pour le compte d'organisations européennes et internationales. Comme exemple, Eveline Widmer-Schlumpf a rappelé l'étude sur les jeux de hasard dans l'Union européenne menée en 2006 à Lausanne pour le compte de la Commission européenne.

La cérémonie s'est déroulée en présence de Romano Prodi, ancien président du Conseil italien et de la Commission européenne. Il dirigera également une séance du colloque vendredi intitulé "Ingéniérie juridique et droit comparé".

Etablissement autonome de la Confédération, l'ISDC a été créé en 1978 et a ouvert ses portes en 1982. Il délivre chaque année plus de 200 avis de droit à des clients publics et privés, suisses et étrangers.

Notre conseillère fédérale aurait mieux fait de se taire.

Aller dire que nos problèmes ne trouvent de bonnes solutions qu’à l’étranger montre qu’elle a une bien mauvaise opinion de nos parlementaires ! De plus se féliciter que cet institut arrive a donner 200 avis de droits par année est une drôle de façon de voir le travail, cela fait presque un avis par jour……..Combien faut-il d’experts pour ça ? Et à quel prix?

 

 

Les commentaires sont fermés.