05/09/2008

Affaire Blocher-Roschacher: Christoph Blocher dépose plainte

Convaincu d'avoir été victime d'un complot pour l'écarter du Conseil fédéral, Christoph Blocher a déposé une série de plaintes contre des membres du MPC et de la commission de gestion du National. Une action en responsabilité civile vise notamment Lucrezia Meier-Schatz.


La conseillère nationale (PDC/SG) présidait la sous-commission en charge de l'affaire Blocher-Roschacher. La plainte concerne aussi son ancien collègue Jean-Paul Glasson (PRD/FR), président de la commission, ainsi que trois procureurs du Ministère public de la Confédération (MPC): Claude Nicati, Michel-André Fels et Alberto Fabbri.

Déposée auprès du Département fédéral des finances et accompagnée d'une demande de dédommagement de 10'000 francs, elle vise également les conseillers nationaux André Daguet (PS/BE) et Hugo Fasel (PCS/FR). Ces deux députés ont, selon M. Blocher, joué "un rôle de premier plan dans la publication des informations mensongères et portant atteinte à l'honneur".

La justice ne pourra poursuivre les parlementaires que si leur immunité est levée, une décision qui revient aux chambres fédérales. Au cas où l'UDC zurichois n'obtiendrait pas satisfaction par la voie judiciaire, il est prévu de faire pression au niveau législatif. Si besoin est, une initiative populaire, d'ores et déjà baptisée "pour la protection des citoyens contre l'arbitraire de l'Etat", devra être envisagée, a menacé M. Blocher.

Pour M. Blocher, il est clair que la commission de gestion a elle-même ourdi un complot contre lui avec le Ministère public. Ces agissements montrent à ses yeux qu'il est nécessaire d'instaurer un contrôle plus efficace des activités du MPC et de créer un organe de surveillance à même de fonctionner.

 

 

Cette plainte ressemble fort à l’ouverture d’une boîte de pandore…….Que va-t-il en sortir ?

 

 

22:56 Publié dans Politique | Tags : ps, pdc, prd, udc | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.