07/09/2008

Commerce nucléaire avec l'Inde: la Suisse se dit satisfaite

La Suisse se dit satisfaite du compromis trouvé à Vienne entre le groupe de fournisseurs nucléaires et l'Inde. Pour Berne, le texte est clair: le commerce serait interrompu si l'Inde ne respectait pas son moratoire sur les test nucléaires.


"L'accord conclu est un compromis qui tient compte des principales préoccupations suisses", a dit une porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères.

La Suisse, avec d'autre pays, s'était tout d'abord opposée à l'accord. Les discussions ont achoppé sur trois points: la suspension de tout commerce si l'Inde procède à un essai nucléaire, l'interdiction du transfert de technologies d'enrichissement et de recyclage de combustible nucléaire et un rapport annuel sur l'accord.

Mais c'est la question des essais qui a été prédominante, l'Inde n'ayant pas signé le traité d'interdiction des essais nucléaires. En cours de réunion samedi, New Delhi a souligné s'être "engagé à un moratoire volontaire et unilatéral sur les tests nucléaires". Cet engagement a permis de lever l'opposition de la Suisse, mais aussi de l'Autriche.

L'Inde, non signataire du Traité de non-prolifération (TNP) et dont le premier test nucléaire remonte à 1974, ne pouvait jusque-là recevoir ni matériaux, ni technologies nucléaires étrangères, les règles du NSG bannissant d'ordinaire tout commerce avec les Etats n'ayant pas signé le TNP.

Nos politiciens ont vraiment l’art de pratiquer le 2 poids 2 mesures. Seuls certains ont le droit de posséder et utiliser l’arme nucléaire. Les autres n’ont qu’à s’aligner sur les grandes puissances. Nous on ne commerce qu’avec les pays « agréés ».

 

 

Les commentaires sont fermés.