12/09/2008

Neuchâtel: l'ancien directeur des Perce-Neige arrêté et inculpé

L'ancien directeur de la Fondation des Perce-Neige, aux Hauts-Geneveys (NE), a été placé en détention préventive. Il est soupçonné de détournements de fonds aux dépens de l'institution spécialisée dans l'accueil des personnes gravement handicapées.

L'ex-directeur administratif et financier est inculpé d'abus de confiance, gestion déloyale et faux dans les titres, a indiqué le porte-parole du collège des juges d'instruction neuchâtelois, confirmant une information de la TSR. Le montant des sommes détournées ne sera pas divulgué pour l'instant, a-t-il ajouté.

 

Il y a des cas où la justice devrait pouvoir multiplier la peine encourue. Autant il est normal qu’il puisse y avoir des circonstances atténuantes pour certains délinquants, autant il devrait y avoir des circonstances PLUS qu’aggravantes pour d’autres !

 

 

22:55 Publié dans Justice | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Il est terrible de vivre avec de l'argent ceux qui en ont besoin plus vsego.Ved est le même que emporter quoi que ce soit des enfants!

Écrit par : notebook adapter | 24/11/2008

Cette nouvelle est réjouissante! Pour une fois que certains cadres d'organismes abritant des orphelins ou des handicapés sont épinglés. Dans le canton de Neuchâtel d'ailleurs, il y a eu plusieurs cas d'abus de confiance (qui heureusement ont été découverts, même tard)... cela va des abus d'ordre financier (vols des pupilles de l'Etat, détournements de fonds, etc.) aux abus sur personnes vulnérables, la plupart du temps mineures. Des enfants qui se plaignent se voient réduites au silence, persécutées... mais certaines structures ont quand même fermé après-coup!

Bravo à la justice neuchâteloise d'avoir soulevé ces lièvres!

Écrit par : Micheline | 24/11/2008

Bonjour,
Étant l'ancien directeur de cette fondation, je vous serai reconnaissant de modifier rapidement votre article qui me cause énormément de tort ! Ce n'est pas moi qui ai été condamné, mais bien l'ancien directeur administratif et financier dont j'ai personnellement détecté les malversations et que j'ai licencié en 2008, alors qu'aucun organe de contrôle n'avait remarqué quoi que ce soit en contrôlant les comptes.
En vous en remerciant par avance, avec mes meilleurs messages.
Jean-Jacques Combes

Écrit par : Jean-Jacques Combes | 28/09/2012

Les commentaires sont fermés.