13/09/2008

Sans-papiers: des centaines de personnes ont manifesté à Berne

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté sous la pluie à Berne en faveur des sans-papiers. Les collectifs "Droit de rester pour tou.te.s!" exigent une régularisation collective et un arrêt des expulsions.


"En Suisse, la pratique est en opposition avec celle des pays européens: il y a un an, le Conseil de l'Europe s'est exprimé sur les régularisations collectives et a reconnu que 5 millions de sans-papiers vivent sur le territoire européen", ont fait savoir les organisateurs.

Les Verts suisses, qui ont soutenu la manifestation, rappellent que les sans-papiers sont actuellement indispensables à l'économie suisse mais qu'ils n'ont aucune possibilité d'intégration. "Ils vivent dans la peur d'être expulsés", a ajouté le parti.

Les manifestants revendiquent donc une régularisation collective des sans-papiers, l'arrêt immédiat des expulsions, la mise en oeuvre des articles sur les cas de rigueur et le droit au regroupement familial.

De son côté, la Plate-forme nationale pour les soins médicaux aux sans-papiers, gérée par la Croix-Rouge suisse, a réclamé vendredi lors d'une conférence à Berne des standards en matière de prise en charge des personnes dépourvues de titre de séjour. La majorité d'entre elles (80 à 90%) n'ont pas contracté d'assurance maladie.

 

Comme d’habitude, la gauche et les verts veulent s’occuper des démunis. C’est normal et ils sont dans leur rôle. Je n’ai rien à y redire. Sauf que lorsque les verts disent que les sans-papiers sont indispensables à notre économie, ils oublient de préciser que c’est au détriment des plus démunis de nos concitoyens et au profit des plus nantis…

Ils oublient également de préciser que ces sans-papiers le sont pour la plupart de leur propre choix. Qu’ils ont eu les moyens de venir jusqu’ici, par des chemins souvent illégaux. Ils ont payés souvent cher pour arriver et maintenant qu’ils sont en Europe, ils veulent profiter des aides sociales.

Le « gâteau » des ces aides n’étant pas extensible, c’est aussi au détriment de nos concitoyens démunis et dans le besoin. Les assureurs maladies refusent de prendre en charge leurs assurés qui n’ont pas pu payer les primes mais les verts et la gauche plutôt que de chercher à aider ces gens préfèrent s’occuper des sans papiers. Les médias en parleront plus ! C’est politiquement correct et en ligne avec les partis de gauche dans l’Europe. Que nos politiciens prennent en charge prioritairement leurs concitoyens et qu’ils s’occupent ru reste du monde ensuite.

 

 

Commentaires

Et bien, il s en ont de la chance ! ! !

"La majorité d'entre elles (80 à 90%) n'ont pas contracté d'assurance maladie."

Les Verts Suisses, ne luttent-ils pas en faveur des chômeurs...suisses, ... eux ?

Dites ... la dette de la Confédération est toujours aux alentours de 200 milliards ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 13/09/2008

c'est faire un encouragement à ne pas respecter nos lois.


un sans papier venant d'un autre continent comment a-t-il pu prendre l'avion pour atterrir en Suisse ?????? vient-il à la nage???

les controles au départ ne doivent pas être très bons !!! ou les papiers passent dans les toilettes avant l'atterrissage


pas d'accord pour une régulation générale et l'UE règle ses problèmes avec ses lois et la Suisse avec les siennes qui doivent être respectées ,elles ne sont pas faites pour les chiens

Écrit par : schön | 15/09/2008

mon commentaire ne vous a pas plus

Écrit par : schön | 15/09/2008

Le profile des sans papier en Suisse, est souvent celui de femme seule, qui travaillent dans l'hôtellerie ou comme femme de ménage chez des privés pour les salaires dérisoirs. Elle font vivres des familles entières restées au pays. Pensez-vous que nos démunis suisses ou étrangers ayant des papiers souhaitent avoir leur place de travail? Je pense pas, car les conditions de travail de ces personne sont quasi de l'esclavage moderne. Alors merci de considérer ces personnes autrement que comme des arivistes salivant sur des aides sociales!

Écrit par : Riro | 15/09/2008

L'OCDE a sorti un chiffre assez surprenant sur la Suisse, 58% des personnes étrangères qui travaillent en Suisse ont un niveau universitaire supérieur. C'est plutôt bien pour l'économie du pays. Ces personnes hautement qualifiées sont vraiment celles qui vont booster l'économie. L'économie souterraine des sans papiers est mineure, elle coûte certainement plus à la société qu'elle ne rapporte car ces personnes ne sont pas soumises à l'impôt sont souvent mal payées.

Écrit par : Demain | 15/09/2008

Le problème des immigrés connues de tous, mais une décision n'a pas encore été trouvée. Tous les gens veulent une bonne vie, et chacun aspire à est de ne pas toujours légitime

Écrit par : herbal cialis | 21/11/2008

schön, si les douanes controlaient, comme il y a quelques années, les passeports à l'intérieur des avions et avant d'autoriser les passagers à descendre, le problème serait pratiquement réglé. Pas de papiers, pas d'entrée en Suisse et retour à la case départ aux frais de la compagnie aérienne qui se fait la complice de ces arrivées clandestines.

Écrit par : Octave Vairgebel | 21/11/2008

Il s'agit d'un problème mondial et nous devons prendre des mesures pour y faire face.

Écrit par : Olivia | 04/02/2011

Les commentaires sont fermés.