17/09/2008

Aide au développement: les sénateurs refusent de temporiser

Les crédits pour l'aide au développement ces prochaines années doivent se monter au moins à 5,3 milliards de francs. Par 24 voix contre 12, le Conseil des Etats a refusé de temporiser en renvoyant le projet à sa commission pour un réexamen.


Personne n'a contesté l'idée d'attribuer à l'avenir 4,5 milliards de francs à la Direction du développement et de la coopération et 800 millions au Secrétariat d'Etat à l'économie. La Suisse injecterait ainsi 0,4% de son revenu national brut dans l'aide publique au développement à partir de 2010, contre 0,37% actuellement.

La Chambre des cantons est en revanche plus divisée sur l'opportunité d'aller plus loin. Les représentants du camp rose-vert ont clairement plaidé lors du débat d'entrée en matière pour un effort supplémentaire, avec à la clé une augmentation des moyens à 0,5% du RNB en 2015.

Une partie de la droite semble prête à franchir ce pas. La Chambre devra aussi se prononcer sur une proposition de compromis à 0,45%. Parallèlement, des sénateurs, UDC en tête, se sont inquiétés des conséquences financières d'un surcroît de générosité, estimées entre 400 et 800 millions supplémentaires selon les variantes.

Pour cette raison, Bruno Frick (PDC/SZ) aurait voulu que la commission préparatoire se penche de nouveau sur ces propositions. Elle aurait notamment eu pour mission de présenter des solutions concrètes, via des économies ou de nouvelles rentrées, pour compenser les dépenses complémentaires.

Il faudrait peut-être rappeler à nos élus qu’ils sont en train de dépenser de l’argent que l’on n’a pas encore gagné ! C’est très joli de vouloir aider son prochain, mais le travail de nos élus c’est d’aider nos concitoyens dans le besoin, pas d’aller gaspiller l’argent du contribuable n’importe où ni n’importe comment ni pour n’importe qui !

C’est probablement la gauche et les verts qui veulent cette augmentation de 400 à 800 millions pour l’aide au développement. C’est exactement le montant nécessaire à une certaine troisième voie….qu'ils réclament à juste raison!

 

 

Les commentaires sont fermés.