07/10/2008

Crise financière: mobilisation pour tenter d'éviter une propagation

Gouvernements et autorités monétaires s'évertuaient mardi à ramener le calme sur des marchés financiers extrêmement nerveux en s'engageant à voler au secours des banques en difficulté et à garantir les dépôts bancaires des épargnants.


Six banques centrales, dont la Réserve fédérale américaine, la Banque centrale européenne (BCE) et la Banque du Japon, ont par ailleurs annoncé un calendrier d'actions concertées pour éviter une crise des liquidités en dollars.

Les ministres des Finances des 27 pays de l'Union européenne se sont ainsi mis d'accord mardi pour porter de 20'000 à au moins 50'000 euros le montant minimum garanti des dépôts bancaires des particuliers en cas de faillite.

 

Les politiques européens tentent de faire croire qu’ils agissent en voulant garantir les dépôts des épargnants auprès des banques. C’est une énorme erreur de la part de ces politiciens car on ne peut que se demander quel est le risque courus par les clients des banques en Europe pour que les gouvernements estiment nécessaire de garantir les dépôts.

Il est à noter que ces gouvernements veulent utiliser l’argent du contribuable pour garantir les avoirs des nantis. Quels sont les européens  détenant 50'000 Euros, en liquide, ou plus sur leurs comptes en banque ?  Probablement les mêmes qui sont actionnaires…

Par ailleurs si les européens clament haut et fort que les banques ne seront pas abandonnées, où est la raison de ces garanties ?

 

 

Les commentaires sont fermés.